AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ARE YOU OK MY DEAR ? — ARCHIBALD FRASER

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage



♛ Arrivé(e) en Ecosse le : 12/09/2016
♛ Messages : 560
♛ Chardons en poche : 511
♛ Mon allégeance va à : Au Clan Fraser et à mon père Simon Fraser de Lovat ensuite à mon fiancé Ranald MacDonald, fils du Laird MacDonald


MessageSujet: ARE YOU OK MY DEAR ? — ARCHIBALD FRASER   Lun 2 Jan - 23:18



Archibald & Georgina
   Are you ok my dear

D
epuis Edinburgh, rentrer sur nos terres, prenait facilement une journée de  voiture, surtout que la route était accidentée par le mauvais temps. J'adorais mon pays bien entendu mais je reconnais que je n'aspirais qu'à une chose, retirer ses horribles vêtements. Nous avions quitté Edinburgh tout de suite après la catastrophe, Père en avait décidé ainsi.  Ma coiffure était en désordre, am robe déchirée et mon corset, clairement trop serré, je l'avais serré ainsi pour la soirée je n'aurais jamais imaginer devoir dormir avec, c'était d'un inconfort cruel. Sans parlé de ma cheville. Mais le plus important était dans mes bras, j'avais retrouvé Archibald et il semblait aller bien.  Mes deux autres frère, Simon et Alexander étaient en face de moi avec Père et ma soeur Sybil était à côté de Archi, tout le monde était sous le choc bien entendu mais ma famille était en vie et c'était là le principal. Il me faudra aller à la chapelle pour remercier dieu de sa miséricorde envers ma famille.

Arrivée au château, j'envoyais mon petit frère prendre son bain avec l'aide de sa nourrisse qui avait plus le role de gouvernante maintenant que nourrisse. Père se retira dans ses appartements et tous semblaient avoir fait de même. Je rejoins les miens après un petit instant perdue dans mes pensées dans le grand hall d'entrée. A l'aide d'une domestique je retirais ma robe qui était bonne à jeter et demandais une bassine pour me laver également et massé ma cheville.

Je décidais de ne point remettre de corset. Gardant ma longue chemise et une robe de chambre. Je ne comptais ni sortir, ni recevoir et encore moins manger à la table de Père se soir alors à quoi bon. Je souhaitais juste m'assurer de la santé de mon frère qui ne m'avais pas dit grand chose sur le chemin du retour, il avait du être épuisé le pauvre. Je frappai à la porte de sa chambre et entrai.

« Archi, comment te sens-tu ? Ta chambre n'est pas inondée c'est une bonne nouvelle ! »

Remarquais-je avec un sourire presque béa en le voyant. Archibald était pour moi un enfant celui que je n'aurais peut être jamais. J'aimais prendre soin de lui parfois un peu trop. Je savais que par moment je le couvais un peu trop.


WILDBIRD

_________________


Everything could happen between now and never. + N’oublies jamais ce que tu es, car le monde ne l’oubliera pas. Puise là ta force, ou tu t’en repentiras comme d’une faiblesse. Fais-t-en une armure, et nul ne pourras l’utiliser pour te blesser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité






MessageSujet: Re: ARE YOU OK MY DEAR ? — ARCHIBALD FRASER   Mar 3 Jan - 15:53

Are you Ok my dear

Georgina & Archibald


J’avais dormi la plupart du temps durant le voyage, épuisé par tous ces évènements. Père avait voulu que l’on rentre tout de suite… alors on s’était entassé dans cette voiture pour rentrer, et peu importe l’inconfort du voyage et notre fatigue. Moi j’aurais largement préféré que l’on passe la nuit à l’auberge, dans un bon lit, et au chaud, je ne comprenais pas pourquoi ce départ précipité, surtout pas après ce qu’il s’était passé… C’était comme si Père avait été piqué par une grosse abeille, comme s’il avait voulu fuir une maladie quelconque.
A moins qu’il ne craigne pour sa vie et la nôtre ?

Je n’y entendais rien en politique, mais j’avais entendu nombre de discussion entre Père et mes frères et sœur, il était souvent question des anglais… Peut-être que cela avait un lien après tout. Mais jusque-là, ce n’était pour moi que des discutions animer autour de la table, je n’imaginais pas que cela pouvait se transformer en coup de feu et bagarre…

Silencieux, perdu dans mes pensées, je m’étais donc endormis, la tête sur les genoux de ma sœur, me laissant bercer par les chaos de la route tout en essayant de ne pas tomber.
Et le voyage avait duré, duré, jusqu’à ce que la voiture s’arrête enfin.

Machinalement j’en étais descendu, suivant ma famille sans vraiment réfléchir, je me sentais fatigué, courbaturé et… malgré la tonne de petit four que je m’étais enfilé, j’étais affamé. J’aurais donné n’importe quoi en cet instant précis pour un passage par la cuisine avant de monter dans ma chambre et m’affalé dans mon lit, mais…
Georgie m’envoya directement dans ma chambre avec ordre de prendre un bain.
    Encore !
Pourtant je n’eus pas la force de protester et je suivis ma nourrice sans discuter. Avec un peu de chance je parviendrais à l’amadouer un peu pour avoir un peu de porridge ou une tranche de lard sur du pain.

Quelques instants plus tard, je me retrouvais donc dans un bon bain bien chaud et je dois avouer que l’idée de Georgie n’était pas mauvaise. Ce bain, plutôt que de m’ennuyer, raviva mon esprit endormis, atténuant même les courbatures du bal et du voyage.
Je me sentais mieux, bien mieux même… Et encore plus affamé !
Si bien qu’à peine sorti de l’eau, enroulé dans une serviette près du feu, je suppliais ma nourrice d’aller me chercher quelque chose à manger. Après tout, j’avais passé l’âge d’être habillé par quelqu’un d’autres ! Et puis sincèrement j’avais envie d’être un peu seul…

Je m’empressais donc de m’habiller, une vielle chemise et une paire de culotte élimé faisant l’affaire avant de m’affaler dans mon lit, les bras croisés derrière ma tête, et le regard perdu dans l’immensité du plafond de ma chambre.
Depuis notre départ d’Edinburgh j’avais l’esprit en ébullition, les images du bal dansaient encore devant mes yeux, j’aurais aimé que l’on m’explique, que l’on me raconte ce qu’il s’était passé et pourquoi, bien que… mon jeune esprit avait déjà compris l’essentiel. Mais voilà, j’aurais bien voulu mettre des mots sur ce que je pensais… exprimer cette colère que je sentais bouillonner en moi et qui tôt ou tard exploserait.

Tout à mes réflexions j’entendis vaguement frapper à la porte, pensant qu’il s’agissait de ma nourrice et de mon repas je ne répondis pas de suite, mais sursautais en entendant la voix de ma sœur.
Me redressant promptement, je lui adressais mon plus beau sourire, oubliant pour un temps, mes réflexions et mes craintes. Georgie était là, et c’était ce qui comptait le plus au monde, en tout cas pour moi !
Le reste était sans importance… Sauf peut-être un bon repas.


-Y’a longtemps que j’inonde plus ma chambre tu sais. Lui répondis-je avec une grimace boudeuse, suivis d’un large sourire innocent.

Bon d’accord ! Ça m’arrivait encore de temps à autre, mais uniquement quand je me débattais comme un beau diable pour ne pas prendre ce maudit bain. Là… c’était différent.
J’avais été trop fatigué pour protester.

Silencieux, j’observais ma sœur attentivement. Son regard, son sourire, l’expression de son visage, je n’avais pas besoin de me poser des questions pour comprendre tout l’amour qu’elle me portait. Cela se lisait sur son visage comme un livre grand ouvert. Et je n’avais alors qu’une envie, une seule… Rester tout le temps à ses côtés !
Elle était ma sœur à moi, et rien qu’à moi !


-Tu veux qu’j’te brosse les cheveux ? Lui demandais-je en sautant de mon lit pour attraper une brosse. Puis m’arrêtant dans mon élan je me retournais pour la regarder.

-Et toi ? Tu vas bien ? Tu as encore mal ?

Je me sentis soudain inquiet, et un peu responsable de sa blessure. Si j’avais été à ses cotés j’aurais peut-être pu la protéger…

DEV NERD GIRL


Revenir en haut Aller en bas



♛ Arrivé(e) en Ecosse le : 12/09/2016
♛ Messages : 560
♛ Chardons en poche : 511
♛ Mon allégeance va à : Au Clan Fraser et à mon père Simon Fraser de Lovat ensuite à mon fiancé Ranald MacDonald, fils du Laird MacDonald


MessageSujet: Re: ARE YOU OK MY DEAR ? — ARCHIBALD FRASER   Ven 6 Jan - 8:27



Archibald & Georgina
   Are you ok my dear

P
ère ne voulait pas se retrouver mêler aux enquêtes qui allaient suivre la tentative d'attentat d'Hollyrood d'où son désir de partir le plus rapidement possible. C'est du moins ce que je pensais car c'est ce que je ferais personnellement en plus du fait bien entendu de vouloir mettre Archibald en sécurité non pas que les autres n'aient aucune importance pour moi, mais Alexander me déteste tout comme Janet et je déteste Simon et Sybil et bien c'est Sybil elle n'a pas choisi de camp je m'en méfie donc. De plus ils sont tous adulte encore quasiment, Par Archi, Archi dépends beaucoup de moi étant donné que Père ne prête pas grande attention à lui. Pauvre amour.

« Oui encore aller et que ça saute »

Dis-je en posant mes poings sur mes hanches alors que nous étions enfin rentré à la maison et que mon cher Archi rechignait à l'idée de prendre un bain, Je sais qu'il n'aime pas trop cela c'est un petit garçon espiègle qui trouve que les bain est une perte de temps, mais Je sais, pour ma part qu'un bain chaud est une source de réconfort et qu'il va guérir ses muscles endoloris d'où mon insistance. Pour ma part sortir de mon propre bain fut une torture. Il faisait tellement froid dans les Highland que parfois même le feu de cheminée ne suffisait pas. Mais malgré cela je ne voudrais vivre nulle part ailleurs. Après avoir enfiler des bas en laine propre, ma chemise une robe de chambre et un plaid, parce que j'avais froid, et une fois que mes cheveux furent sec, emmêlés, certes, mais secs, je décidai de rejoindre mon petit frère qui devais avoir quant à lui fini son bain depuis longtemps.

En entrant je le trouvai allongé sur son lit, cela ne m'étonne pas c'est pas comme si nous avions pus dormir confortablement cette nuit, je me doute qu'il soit épuisé

« Tu as vu ce n'est pas si désagréable un bain après une longue journée » Je n'ai pas toujours raison contrairement à ce que peu penser Archibald mais je pense être assez soucieuse de son bien être pour prendre les meilleures décisions possible lorsque ça le concerne. « En plus tu sens bon Mo chridhe » dis-je en humant ses cheveux en bataille

Le fait est que je commençais à être âgée, j'étais plus vieille que la mère d'Archibald lorsqu'elle s'est mariée avec Père. J'ignore si je me marierais et encore moins si je pourrais avoir des enfant et survivre pour les élever donc Archibald c'était un peu le bébé que que j'aurais peut-être pas. Je m'en suis occupée depuis sa naissance et cela va faire quatre ans maintenant que je suis la seule à réellement se préoccuper de son éducation. Père étant trop occupé avec ses affaires, soit disant.

« Fais toi plaisir et tu risques d'avoir du  travail ils vont dans tous les sens ! »

Il adorait me brossé les cheveux, je n'ai jamais su pourquoi ce n'est pas franchement un partie de plaisir que de démêlés cette tignasse brune, mais il semblais apprécier puisqu'il le faisait dès qu'il en avait l'occasion. En le voyant se stopper dans son élan et surtout l'inquiétude traversant son regard j'ouvris mon plaid pur qu'il vienne se blottir contre moi pour un câlin.

« C'est surement pas grave j'irais voir le guérisseur demain »

Dis-je en embrassant son crâne. Il avais encore les cheveux claire de l'enfance, tous les Fraser sont né avec des cheveux roux ou blonds et tous à part bébé Simon sont devenus bruns et Archi en prenait lentement le chemin également


WILDBIRD

_________________


Everything could happen between now and never. + N’oublies jamais ce que tu es, car le monde ne l’oubliera pas. Puise là ta force, ou tu t’en repentiras comme d’une faiblesse. Fais-t-en une armure, et nul ne pourras l’utiliser pour te blesser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
ARE YOU OK MY DEAR ? — ARCHIBALD FRASER
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [poupée] Dear Lélé Girl - Avril 2010
» dear myself de eiki eiki
» Eiki Eiki - Dear Myself
» "Rescapé du Titanic" d' Archibald Gracie
» Dear Lélé Girl

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FLOWER OF SCOTLAND ♔ :: Les Highlands :: The South :: ♛ Les Clans du Sud :: ♛ Terres Fraser-
Sauter vers: