AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 EVENT N°2 « Les feux de Bealltainn »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage



♛ Arrivé(e) en Ecosse le : 26/01/2017
♛ Messages : 184
♛ Chardons en poche : 555
♛ Mon allégeance va à : Officiellement, à son clan et la cause jacobite. Officieusement, à l'Angleterre...?


MessageSujet: Re: EVENT N°2 « Les feux de Bealltainn »   Lun 6 Fév - 23:42

Magnus terminait tout juste d’attacher les chevaux et se trouvait maintenant de dos à la plupart des gens. Il ne remarqua donc pas tout de suite qu’Agnès Douglas s’était approchée de lui. A vrai dire, il ne la remarqua que lorsqu’elle posa une main sur son épaule et planta son regard dans le sien.
« Ravie de vous revoir, cela faisait bien longtemps que nous nous étions vu, trop longtemps.. Attendiez-vous qu’un autre jour noir ne s’abatte sur mon clan pour me rendre visite ? » questionna-t-elle en le lâchant en fin. Magnus était étonné par cette réplique. Lui en voulait-elle ? Il avait été un soutien pour elle après la mort de son époux, mais s’il avait été absent par la suite, c’était indépendamment de sa volonté, du moins pour les deux dernières années. Avec la maladie de son père, puis sa capture et sa captivité chez les anglais…Il n’avait pu rendre visite à personne.

« Trop longtemps oui. Mais j’étais retenu ailleurs… », rappela-t-il.

Etrangement, malgré cette phrase un peu acerbe, Agnès l’enlaça. « Venez, j’ai des amis à vous présentez. Vous n’allez tout de même point rester dans votre coin en ce jour de fête. C’est tout simplement hors de question. »
Elle l’emmenait sans lui laisser le choix vers la socialisation.
« Magnus Farquharson, je vous présente Moira et son frère, Alistair MacKintosh, peut-être mon futur promis, si Dieu veut, et Caoimhe Abercromby. »

Magnus inclina la tête en direction de la dénommée Moira, puis d’Alistair et adressa un léger sourire à Caoihme. Il se souvenait l’avoir déjà rencontrée. « Enchanté de vous connaître, Moira et Alistair MacKintosh. En revanche, j’ai déjà rencontré lady Abercomby. » Il remarqua que la jeune fille blonde ne le regardait pas vraiment dans les yeux. Cela l’intrigua. Pourquoi semblait-elle regarder un peu sur le côté que là où il se trouvait ?  Mais il se souvint rapidement de l’existence d’une jeune fille aveugle dans la famille MacKintosh. Il avait entendu Francis en parler une fois.

« Et bien, si cela se fait mr MacKintosh, j’ose espérer que vous serez un bon époux pour la très charmante lady qu’est lady Douglas. », dit Magnus.
La sœur du probable future marié intervint d’un air taquin « Je croyais que cette histoire de fiançailles devait rester secrète? », avant de boire une gorgée de bière. « Elle est particulièrement bonne aujourd'hui, ne trouvez vous pas? »

« Pour avoir l’honneur d’être appelée bière, une bière se doit d’être bonne. », répondit Magnus. Il n’était pas un grand fan de bavardage et de socialisation en général, n’ayant pas une haute estime de l’humanité, mais c’était la première fois qu’il apparaissait devant autant de gens depuis son retour d’Angleterre ; il valait mieux faire un effort…

Magnus vit sa belle-sœur se diriger vers lui et fut ravi de la voir finalement engager la conversation avec une autre personne. Il se tourna ensuite vers Caoihme, et avec un sourire sincère, lui demanda simplement ;
« Vous allez bien ? »

Heureusement qu’il n’avait pas ajouté « depuis la dernière fois que je vous ai vu » car il aurait frôlé l’incident diplomatique. En effet, Magnus ignorait tout de ce qui était arrivé à la jeune fille. Son demi-frère John l’avait mis au courant des changements dans les clans, mais le clan Abercomby n’était pas un clan important, il ne s’était donc pas attardé sur leur cas. Le laird et son épouse était mort, son fils avait pris sa place. Il ignorait que deux fils sur les trois avaient été assassinés par les anglais, et que ceux-ci s’étaient également pris à la fille de la famille.

Après cette petite scéance de bavardage, la cérémonie ne tarda pas à débuter, et alors que Caroline Campbell, en maitresse de cérémonie, délaisser Claire Farquharson pour aller allumer le bûcher, Magnus proposa que l'on se rapproche pour mieux assister au spectacle. Parce qu'il était curieux de voir le spectacle, premièrement, mais aussi parce qu'il ne voulait pas que Claire reprenne son chemin vers lui. Il la voyait déjà assez comme cela...

" Nous devrions peut-être nous approcher afin de mieux voir ?"

S'il s'était adressé à l'ensemble du groupe, il avait surtout regardé Caoihme en formulant sa proposition. Car avec Agnès, elle était la seule qu'il connaissait,  et que la petite remarque étrange d'Agnès ne lui donnait pas l'impression qu'elle était si ravie que ça de le revoir...

_________________
    xxx xxx
    MAGNUS, from the latin « great » | the lucky bastard
    When I came back from England, I had a strange though walking through Invercauld's doors. « Anyway», I though « It is still good to be home». Was it ? Surprised by my own thinkings, I've asked myself. « Is Invercauld my home ? I've never felt at home in Invercauld, have I ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



♛ Arrivé(e) en Ecosse le : 30/10/2016
♛ Messages : 514
♛ Chardons en poche : 818
♛ Mon allégeance va à : Aux Stuart et au Clan Mackenzie, même si elle n'est pas toujours d'accord avec son Laird et frère Kenneth.


MessageSujet: Re: EVENT N°2 « Les feux de Bealltainn »   Mar 7 Fév - 18:01



Les Feux de Bealltainn




Au fur et à mesure que le temps s’écoulait, les convives arrivèrent par dizaines. France reconnu quelques têtes familières qu’elle salua de loin tandis qu’elle discutait avec Mary et Kenneth qui les avait rejoint avec des verres de cidre. Elle le remercia tout en lui assurant que si elles conspiraient, c’était uniquement pour le bien de la génération suivante, comme si elle ne venait pas suffisamment de taquiner Mary ! Alors qu’elle prit une gorgée de cidre, une amie de sa belle-sœur vint les rejoindre. Poliment, Frances la salua également en se remémorant des souvenirs passés à Edimbourg.

« C’est fort possible en effet, votre visage ne m’est pas inconnu. Vous êtes une amie de Mary donc ? Vous vous connaissez depuis longtemps ? »

Ils discutèrent tous ensembles tout en profitant des victuailles du buffet non loin, puis au bout d'un long moment Frances finit par laisser Sorcha profitait des retrouvailles avec son amie et de continuer à faire connaissance avec Kenneth si elle le souhaitait, tandis que Frances s’excusait pour partir à la recherche de ses amies. Elle n’avait toujours pas vue de signe d’un MacDonald pour l’heure, Flora et le reste du clan ne devait pas être encore présent, par contre elle avait aperçue une longue chevelure rousse qui ne pouvait qu’appartenir à son amie Caoimhe. Cependant, il devint de plus en plus difficilement de se frayer un chemin parmi tout ce beau monde lorsque le moment de flamber les bûchers sonna ! Hors de question de manquer ça ! Comme beaucoup, Frances voulait être bien placée pour voir le spectacle.

Malheureusement pour la Mackenzie, un homme complètement bourrée vint lui barrer le chemin. Encore heureux qu’elle ne l’était pas, elle préférait rester lucide tant que tous les feux n’étaient pas allumés. Frances tenta bien de le contourner, un coup à gauche, un coup à droite, mais l’homme en question faisait de même, continuant de lui barrer le passage. Le faisait-il exprès pour l’enquiquiner ou était-il vraiment trop bourré pour se rendre compte de ce qu’il faisait ? Ça se trouve il ne faisait que perdre l’équilibre et ne tarderait pas à s’écrouler au sol… Aucune idée, d’autant plus que son visage lui était inconnu et Frances n’avait pas de temps à perdre pour lui demander son nom et de l’aider si elle voulait voir l’embrasement. En tout les cas, elle était habituée depuis toujours aux fêtes écossaises, ce n’était pas la première fois et ce ne serait pas non plus la dernière fois que ça arriverait. Donc, sans même se soucier de savoir de qui il s’agissait, Frances agit comme elle le faisait à chaque fois dans cette situation : elle le poussa pour qu’il cesse de lui bloquer le passage à chaque fois qu’elle essayait de passer. Au mieux, il perdait l’équilibre, au pire, il aimerait ça et insisterait lourdement – oui, c’était le risque, on ne se débarrasse pas toujours facilement d’un saoulard-. Pour tenter d’éviter la seconde option, après l’avoir poussé, Frances se faufila vite dans l’attroupement qui s’était formé autour des bûchers et arriva juste à temps pour voir le début de l’embrasement. Cris, levages de verres, félicitations et applaudissement furent de mises. Un Bealltainn réussi !

Code by Sleepy

_________________
My heart lies in the land of my ancestors. Where the thistle grows on the heath
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité






MessageSujet: Re: EVENT N°2 « Les feux de Bealltainn »   Mar 7 Fév - 21:25


Flora était ravie d’avoir fait le chemine jusqu’ici. Le Clan Campbell avait merveilleusement bien organisé cette fête si importante pour les écossais. Le passage de la saison sombre à la saison claire. Le passage de l’ombre à la lumière. Et quoi de mieux que d’allumer des feux. Chasser le mauvais temps. Chasser les mauvais moments. Chasser le mal et l’ombre. La jolie MacDonald n’avait pas été capable de le fêter pendant dix ans. Dix ans à Edimbourg où la fête païenne n’était célébrée que très moyennement en raison de la présence, plus en plus présente des tuniques rouges. Ils faisaient un mixte de leur culture avec la fête écossaise et chaque année la jeune fille regrettait de ne pas pouvoir rentrer dans les terres pour cette fête. Même l’année dernière elle n’avait pas pu la fêter même si elle était déjà de retour dans les terres MacDonald. Des personnes avaient étaient malades, et en bonne jeune fille bien éduqué et bienveillante qu’elle était, elle était simplement resté à leur côté essayant de leur prodiguer quelques soins avec le peu de savoir de guérison qu’elle avait à l’époque. Autant dire qu’elle était plus que ravie à l’idée de voyager dans les terres Campbell pour aller célébré cette fête avec les autres écossais cette année. Le voyage avait été toutefois plus long que prévus et les MacDonald étaient arrivés juste à temps pour la cérémonie. Le passage de l’ombre à la lumière. Quoi de mieux que des feux pour célébrer ce renouveau. Les feux s’embrasaient et les flammes se reflétèrent sur sa robe blanche immaculé. Dans un geste gracieux elle s’assura que sa couronne de fleur blanche était toujours en place. Le Laird MacDonald regarda un instant sa filleule, et dans un sourire et un geste de main, l’invita à se fondre dans la foule. Si le vieux renard n’était pas d’accord avec son fils sur la politique, s’il était toujours un peu fourbe, un peu brute, un peu… sauvage, il n’en restait pas moins qu’il considéraient sa filleule avec beaucoup d’affection. Et Flora en avait conscience. Elle lui mentait pour protéger Ranald fils, elle se jouait souvent de lui, et avait parfois l’audace de lui répondre mais elle lui était aussi profondément reconnaissait, elle était devenue cette femme éduqué et responsable, bienveillante et  indépendante. Elle était devenue celle qu’elle était. Elle regrettait bien sûr de ne pas avoir été avec sa sœur, mais finalement elle était devenue quelqu’un et s’était grâce à la bienveillance et à l’attachement qu’avait le laird pour sa protégé. Non sans un baiser sur la joue du vieux Laird, elle partit dans la foule, regardant chaque visage. Elle ne connaissait pas grand monde à présent. Elle n’était revenue que depuis un an dans les Highland, les seules véritables amies qu’elles avaient des autres clans étaient Cao, Frances, et Janet. Beaucoup de monde était présent, et elle ne voyait aucune d’entre elles, elle décida alors de s’avancer près des feux, vers la lumière, espérant y voir plus clair. Elle aurait pu rester avec Regnard père et fils, mais après tout elle les voyait tous deux bien assez le reste de l’année. Alors qu’elle était à quelques mètres des feux son regard s’arrêta sur une jolie brune qui se faisait barrer le chemin par un homme qui sans aucun doute avait bu bien plus que de raison. Son cousin l’avait prévenue, si à Edimbourg, la fête païenne était calme, les hommes n’avaient aucune limite ici dans les Highlands. Cependant quand la jeune brune poussa sans gêne son obstacle vivant elle reconnue là son amie Frances Mackenzie. Sans hésitation Flora essaya de la rattraper. Voilà bientôt un an qu’elles ne s’étaient pas vues. La jeune Mackenzie était venue lui rendre visite l’été dernier après la mort de l’un de ses frères, la visite lui avait fait du bien, leur avait fait du bien. Et si les correspondances se faisaient bien plus présentes malgré le temps qui passait, Flora se faisait une joie de serrer la jeune femme dans ces bras. Les écrits ne remplacent en aucun cas les rencontres réelles. Après quelques jeux de coudes pour pouvoir avancer elle attrapa enfin le bras de son amie. Sa fenêtre sur le monde, c’est comme ça qu’elle l’appellait quand elle était à Edimbourg, la jeune femme venait plus souvent que Cao, et elle avait l’habitude de savoir tout ce qui se passait dans les terres via son amie.

-Frances ! J’ai cru que jamais je ne pourrais te rattraper dans cette foule !

Sans attendre la moindre réponse la jeune écossaise prit son amie dans les bras avant de s’éloigner et de lui offrir le sourire le plus sincère possible.

-Je suis si contente de te voir, cela fait si longtemps que l’on ne s’est pas vue ! Comment tu vas ?

Revenir en haut Aller en bas



♛ Arrivé(e) en Ecosse le : 30/10/2016
♛ Messages : 163
♛ Chardons en poche : 516
♛ Mon allégeance va à : Aux Jacobites et aux Stuart


MessageSujet: Re: EVENT N°2 « Les feux de Bealltainn »   Dim 12 Fév - 3:15






Les feux de BealltainnC'est l'heure de festoyer!



Et voilà, comme d'habitude, Georgina s'amusait à pointer ses moindres défauts et travers devant des gens. Pourquoi diable était-elle venue gâcher ses retrouvailles avec Janet? Comme si elle se préoccupait de ce qui pouvait bien lui arriver...

Bref, le jeune homme répondit simplement à Cao, puis marmonna son nom au Leslie avant de s'éloigner un peu, verre à la main, et d'observer la foule. Il cherchait Frances des yeux, mais n'arrivait jamais à voir si elle était présente ou non... C'était frustrant...

Contrairement aux autres convives qui se délassaient à mesure que le temps passait et que l'alcool imbibait leurs sens, Alex sentit son humeur s'assombrir de minutes en minutes en voyant la plaine se remplir tellement vite qu'il perdit tout espoir de trouver Frances à présent. Décidément, cette fête n'allait pas être bien mieux que la précédente en fin de compte, même s'il n'y avait pas ces horribles anglais guindés.

Le jeune homme remarqua à peine l'arrivée de la femme de Leslie, fort jolie pourtant. Sa seule consolation, c'était que cette apparition risquait bien de calmer les ardeurs de l'homme et ainsi l'éloigner de Janet. Au moins ça...

Les feux allaient enfin être allumés. Las, Alex accompagna Janet, la suivant de près malgré tout, pour s'approcher des bûchers. Il les regarda s'enflammer sans rien dire, l'air toujours sombre. Une fois que ce fût fait, il attrapa sa sœur par le bras.

« Puis-je te parler un moment seul à seule? »

Depuis qu'elle était partie de la maison, il n'avait toujours pas eu l'occasion de lui parler. Il voulait savoir comment se passait ses fiançailles et peut-être bien lui parler de Frances... Enfin, il avait bien besoin de sa grande sœur en ce moment...


© Jawilsia sur Never Utopia


_________________

   
Airson saor na h-Alba. Dia na glòire.
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



♛ Arrivé(e) en Ecosse le : 28/12/2016
♛ Messages : 508
♛ Chardons en poche : 619
♛ Mon allégeance va à : aux Douglas, aux Jacobites, à l'Ecosse


MessageSujet: Re: EVENT N°2 « Les feux de Bealltainn »   Dim 12 Fév - 11:35

La Brune avait embarqué avec elle Magnus et l’avait conduit jusqu’à son petit groupe. Elle avait fait les présentations et fort heureusement, tout semblait bien se dérouler. Agnès avait souri. La réaction de sa meilleure amie était légitime évidement. Agnès avait clairement présenté Alistair comme son potentiel époux. Et pour la première fois depuis son retour des terres MacKintsh, elle le pensait réellement. Elle voulait lui laisser une chance. Il ressemblait à Robert, mais ce n’était pas lui, elle le savait pertinemment. Et puis, Robert serait sûrement ravi d’apprendre qu’elle ose s’intéresser à un autre homme que lui. Le temps avait passé et Agnès devait accepter l’idée de se marier à nouveau. Elle avait mis si longtemps à l’accepter une première fois, elle devait le faire une seconde fois. Et puis la réaction de George avait été très explicite, cela lui éviterait de demander une alliance par lui-même au clan MacKintosh. Alors Agnès avait regardé Moira puis son frère avant de ne répondre. « Oh Moira, oui bien sûr. Mais je crois bien qu’il est temps pour moi de donner une réponse. Et quoi de mieux pour commencer à le faire que les feux de Bealtainn, vous n croyez pas Moira ? »

Agnès souriait alors que Alistair se retint de ne point finir aussi rouge que le feu qui danserait bientôt au loin. Magnus eut quelques mots des plus appréciables et la Brune lui sourit enfin avec sa sincérité habituelle. En quelques mots, il mettait presque en garde Lord Mackintosh de prendre soin d’elle s’il venait réellement à l’épouser. Magnus, elle lui pardonnait bien évidemment, mais il restait toujours une pointe d’amertume quand elle le voyait. Magnus était en vie et si la Brune s’en réjouissait, elle ne pouvait s’empêcher de se dire que Robert, lui, n’avait pas eu cette chance. Elle ne pouvait s’empêcher de penser qu’il y avait là, une injustice certaine. Mais les feux étaient un moment de fête et Agnès ne laisserait certainement pas le passé gâcher tout cela.

Agnès observait ceux qui l’entouraient avec une pointe de satisfaction. Tout le monde commençait à parler et bientôt leur hôte, Lady Campbell commença la cérémonie tant attendue. Magnus leu proposa de se rapprocher et le petit groupe se mit en route vers les bûchers dressés pour l’occasion. Lady Douglas regarda le feu pendre et porta à ses lèvres le breuvage. Ses yeux se fixèrent les flammes et ne les quittaient que rarement pour aller se poser sur le frère de sa meilleure amie. Elle ne savait pas très bien combien d’alcool elle avait bu jusqu’à présent. Elle se rappela vaguement de sa discussion avec son frère et la bouteille qui avait trôné sur son bureau. Ce jour-là, elle ne l’avait finalement pas touchée. Et ce fut perdu dans ses pensées qu’elle remarqua la silhouette de sa chère belle-sœur, Elizabeth Brandon, en compagnie de Lord Leslie et de sa femme. Agnès ne connaissait pas bien l’épouse de son cousin, mais visiblement, les deux femmes semblaient se connaître et plutôt bien. Agnès fronça les sourcils. John Leslie était pour l’Angleterre, elle le savait, elle l’avait toujours su à dire vrai. A de multiple reprise depuis la mort de Robert, il avait voulu lui dire quelque chose, mais le destin en avait voulu autrement puisqu’elle ne savait toujours point ce qu’il avait l’intention de lui dire. Agnès était sur le point de laisser là les autres membres de son groupe lorsque Alistair posa sa main sur son bras. Nerveusement, Lady Douglas se décala rapidement et lui lança un de ces regards noirs qu’elle destinait un peu plus tôt à Elizabeth. Se rendant compte de son erreur elle détourna le regard et tenta de reprendre une contenance. Les boissons faisaient des ravages et c’était là, l’un des premiers. « Veuillez m’excuser. » marmonna-t-elle simplement affreusement gênée. Alistair lui répondit par un petit sourire mais ne souffla mot. Agnès se tourna alors vers Magnus et, Cao et Moira. « Je suis heureuse de voir que vous semblez vous entendre tous les trois. »

_________________

Récompense:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



♛ Arrivé(e) en Ecosse le : 02/01/2017
♛ Messages : 346
♛ Chardons en poche : 300
♛ Mon allégeance va à : l'Ecosse et à son clan... Mais plus que tout, à sa liberté!


MessageSujet: Re: EVENT N°2 « Les feux de Bealltainn »   Dim 12 Fév - 12:29

Les feux de Bealltainn
“Fêtes nationales ?... Fêtes religieuses ?... Le peuple n'est pas toujours tellement regardant, quant à l'origine de ses joies. Pourvu qu'il s'amuse, il n'en demande pas davantage.”
Moira sentait le changement climatique sur sa peau. Le vent se levait discrètement et il commençait à faire légèrement froid, signe que la soirée avançait et que Lady Caroline Campbell ne tarderait pas à allumer les feux, ce qui était le signe symbolique du début des beaux temps printaniers.
Elle ne devait pas être la seule que cela devait réjouir. L'Ecosse était une belle patrie avec ses étendues vertes et sauvages à perte de vue...Mais, elle était aussi une partie de leur monde impitoyable quand les éléments commençaient à se déchaîner.

Agnès était partie un court instant pour aller chercher quelqu'un qui se présenta à eux: « Enchanté de vous connaître, Moira et Alistair MacKintosh. En revanche, j’ai déjà rencontré lady Abercomby. » Elle salua le nouvel arrivant et son frère en fit de même. Elle remercia mentalement Magnus de ne point faire de remarque sur son attitude qui pourrait paraitre bizarre pour ceux qui n'étaient pas au courant de son état. Bien sur, la plupart des clans savait qu'il y avait une aveugle dans les rangs des MacKintosh mais il n'était pas écrit "non-voyante" sur son front et seule sa canne, signe pas si flagrant que ça, qui pouvait signaler que la jeune femme pourrait avoir un handicap...Mais cet handicap pouvait être tout autre.

Elle avait tiqué quand Agnès présenta Alistair comme son potentiel futur mari et Moira lui demanda si ces histoires de fiançailles n'étaient pas sensées restées secrètes. Même si elle avait dit ça sur le ton de la taquinerie, elle ne pu s'empêcher de sourire quand sa meilleure amie lui rétorqua: « Oh Moira, oui bien sûr. Mais je crois bien qu’il est temps pour moi de donner une réponse. Et quoi de mieux pour commencer à le faire que les feux de Bealtainn, vous ne croyez pas Moira ? » Elle senti Alistair se tendre tandis qu'elle lâcha un: "pardon?" elle mit un instant avant de dire: "Alors vous acceptez?!" et "oubliant" toutes bienséances, elle jeta dans les bras d'Agnès. "Je suis ravie! On va devenir belles-sœurs" lâcha-t'elle tout guillerette. Quand elle avait du faire les messagères pour officiellement demander la main d'Agnès au nom de son frère, elle avait été mal à l'aise...Mais plus le temps passait, plus elle se disait qu'Alistair et Agnès feraient un beau couple - et certainement pas à cause de la prétendue ressemblance physique entre son frère et l'ancien fiancé de son amie. De plus, tant qu'à voir son frère se marier... Elle préférait que ce soit avec une femme qu'elle connaissait et dont elle ne pensait que du bien. Comme Agnès Douglas qui était sa meilleure amie et sa confidente.

La seule "ombre" au tableau fut la remarque de Magnus Farquharson. « Et bien, si cela se fait mr MacKintosh, j’ose espérer que vous serez un bon époux pour la très charmante lady qu’est lady Douglas. » Elle espérait simplement que Magnus ne considérait pas Alistair comme un potentiel mauvais mari. Qu'est ce qu'il pouvait en savoir alors qu'ils ne se connaissaient même pas! Soit pour détendre l'ambiance, elle fit remarquer que la bière était particulièrement excellente en cette belle soirée. « Pour avoir l’honneur d’être appelée bière, une bière se doit d’être bonne. »
Au moins avait-il le sens de l'humour! Mais cela semblait...Forcer. On ne la lui faisait pas à elle. Cependant, elle se dit qu'elle pouvait mettre ça sur son passé en tant que bâtard.
Sa vie n'avait pas du être facile...  

Elle revint à elle quand Magnus leur proposa de se rapprocher du bûcher car Lady Campbell s'apprêtait à l'allumer. Le petit groupe accepta et ils se dirigèrent au plus près possible du lieu.
Alors que les feux étaient allumés, elle capta une brève conversation entre Agnès et son frère mais préféra les laisser dans leur monde. Après tout, si ils se mariaient, ils devraient avoir leur vie privée de couple. Elle réprima un rire en se les imaginant ensemble...Si on lui avait dit que ça arriverait un jour! « Je suis heureuse de voir que vous semblez vous entendre tous les trois. »

Moira sourit en réponse avant de dire: "dites moi vous deux..." en désignant Alistair et Agnès tout en se détachant du bras de son frère, avec son sourire spécial "j'ai une idée derrière la tête": "les danses traditionnelles vont bientôt commencer non? Et si vous "ouvriez" le bal? Histoire de marquer le coup? Nos compatriotes devront bien être au courant un jour de toute façon..." et elle ajouta: "et, comme vous l'avez dit, rien de tel que les festivités du printemps pour le faire!"
Pas besoin d'être devin pour deviner que Alistair devait être passé de rose pale à rouge écarlate. Elle se retint de rire et ajouta: "Ne vous inquiétez donc pas pour moi, je terminerais sagement ma bière en compagnie de Magnus et Cao' "
Alistair fini par répondre: Je n'y vois aucuns inconvénients! il se tourna vers Agnès et dit: La...Agnès, voulez-vous bien m'accorder cette danse? Sirotant sa bière, Moira s'adressa à Magnus: "Savez-vous danser très cher?"

Elle remarqua un mouvement de la part de son frère, celui-ci murmura l'état de sa sœur pour éviter tout incident. Habituée au caractère "poule" de son frère, elle ne fit aucunes remarques.

_________________
Moira MacKintosh
Nous traversons nos ponts quand nous arrivons à eux, et les brûlons derrière nous. il ne nous reste rien pour trouver le chemin parcouru à part le souvenir d'une odeur de fumée et l'idée que peut être cette fois là, nos yeux ont pleuré.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



♛ Arrivé(e) en Ecosse le : 05/10/2016
♛ Messages : 325
♛ Chardons en poche : 710
♛ Mon allégeance va à : Fergus Abercromby, mon laird et époux, dont je porte l'enfant.


MessageSujet: Re: EVENT N°2 « Les feux de Bealltainn »   Dim 12 Fév - 21:50

L’épouse de John Leslie s’approcha alors.. « Vous étiez donc ici, mon cher. Et moi qui commençais à m’inquiéter de ne point vous voir parmi tous les invités. » L’air inquiet de Lady Leslie ne trompa pas Janet. Il s’agissait là d’un pretexte pour surveiller son mari. Janet n’était pas du genre très jalouse, mais elle pouvait comprendre. Alors que Fergus devenait de plus en plus distant, elle se demandait s’il y en avait une autre et en venait à envier Caoihme, sa sœur, qui avait la chance de discuter davantage avec Fergus.« Lady Hannah Leslie, ravie de faire votre connaissance. J’éspère que mon époux ne fut point inconvenant à votre égard, mesdames. »
Janet sourit à Hannah et se présenta à son tour : « Lady Janet Fraser, enchantée. Voici ma sœur Georgina et mon frère Alexander. Rassurez vous, votre mari s’est montré tout à fait charmant. » Les regards que lui lançait Alexander pouvait la faire douter, mais cela n’était du qu’à sa haine des anglais, et pas à un quelconque geste déplacé de la part du comte.
Une autre jeune femme s’approcha alors.

- Lady Hannah, quel plaisir de vous revoir, Lord Leslie, ravie de croiser votre route à nouveau. Je suis Lady Douglas, Lady Hannah et moi-même sont de bonnes amies de Londres. J'espère ne pas interrompre une importante conversation.

Cet amas d’anglais commençait à être trop imposant pour qu’Alexander trouve la force de continuer à faire bonne figure, Janet le savait. Si son frère se méfiait de Fergus, son fiancé, il lui ressemblait pourtant plus qu’il n’y paraissait. Janet se présenta à nouveau, comme le voulaient les convenances, même si cela commençait à l’ennuyer, surtout vu son état d’esprit du moment.

« Janet Fraser », dit elle pour se présenter. « Je vous rassure, nous ne discutions pas de choses importantes »

Comme les feux allaient être allumés, et que comme elle l’avait bien deviné, Alexander était tout aussi las qu’elle de ces convenances et hypocrisies, celui-ci l’accompagna plus loin. Janet observa le spectacle. Son cœur se serrait car Fergus ne se trouvait pas près d’elle. Elle se demanda si les gens allaient se mettre à discuter à ce sujet. Ce n’était pas qu’elle se souciait de leur avis, mais qu’elle culpabilisait de mal faire, sans pour autant savoir ce qu’elle avait fait de mal pour que Fergus s’éloigne d’elle de la sorte.
A la fin du spectacle, qui bien qu’éblouissant de beauté, n’avait pas pu ravir Janet, noyée dans ses pensées, Alexander l’attira près de lui.

« Puis je te parler un moment seule à seule ? », demanda-t-il. Il avait l’air sombre. Cet air inquiéta Janet. Depuis son départ, elle n’avait cessé de penser à lui. Elle n’était plus là pour le protéger et leur père n’avait pas changé entre temps, elle s’en doutait. Elle acquiesa. D’autant plus qu’elle aussi, souhaitait lui parler loin de Georgina et du reste des invités. « Bien sûr », dit elle. Elle le suivit à l’écart.

_________________
« She's a strong lady »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



♛ Arrivé(e) en Ecosse le : 05/10/2016
♛ Messages : 571
♛ Chardons en poche : 673
♛ Mon allégeance va à : Aux vrais prétendants !


MessageSujet: Re: EVENT N°2 « Les feux de Bealltainn »   Mar 14 Fév - 18:38



Tous & Ferguson
   Les feux de Bealltainn

J
'avais délaissé ma future épouse et ma soeur pour aller taper dans le dos d'un Highlander au genoux crottés. Mais si je l'ai fait c'est bien parce que je savais qu'elle ne risquaient rien ici. Nous étions entourés d'écossais il n'y avait aucun risque et même si un homme se montrai discourtois j'avais vu que Janet était accompagnée par son frère, frère que je ne connaissais guère mais cela importait peu. Caoimhe était avec ses deux amies Agnès et Moira et toutes trois était surveillée par Alistair le frère de la jeune MacKintosh. Je n'avais donc point à craindre qu'un mal leur arrive.

Nous fûmes rejoint peut de temps après par le petit Archibald, frère de Janet qui il me semble me vouait une certaine admiration. Pauvre gamin, il va finir sous la table avant que nous n'aillons le temps de dire ouf, c'est du moins ce que j'avais pensé en jetant un oeil a Kenneth avant de donner au petit sa deuxième chope de cidre. Lui disant qu'il était tant qu'il apprenne à boire comme un homme après tout il avait quoi 9 ans ? C'était un âge respectable pour une première cuite. Mais peut être valait-il mieux que Janet ne soit pas au courant, ou pire Georgina sa soeur ainée, une vraie mégère d'après ma promise.

« Et dit moi MacGregor, continues-tu d'écumer tous les bordels de l'Ecosse, jusqu'à connaitre chaque putain par son petit nom ou comptes-tu un jour épouser une belle lassie ? »

Demandais-je assez fort que nous devenions nombreux et l'alcool n'aidait point. Mais j'appréciait pouvoir évoquer ce genre de sujet, soyons franc je me sens quelques peu seul dans mon château. Plus de frère à qui parler. Les femmes, je les ménage la plupart du temps. Le petit Fraser avec nous tanguait dangereusement mais eus la force de nous avertir que les feux commençaient que le bétail arrivait. Il y eus une vague de gens approchant pour pouvoir voir de plus près. Dans la cohue je remarquai Rose, semblant un peu perdue, je m''éloignais donc de mes amis pour la rejoindre et l'amener auprès de nous.

« Rose navré je me suis montré rustre j'aurais pensé que tu suivrais Cao ! Viens avec moi tu verras mieux depuis la colline ou je suis avec Kenneth et le petit Fraser »

Lui proposais-je aimablement en lui prenant la main et alors que joyeusement je voulais rejoindre mes amis avec Rose une scène me fit tiquer. Caoimhe, buvant les parole de ce bellâtre menteur de Magnus Farquharson

« Ifrinn* » Soufflais-je sentant mes joues chauffer à une vitesse folle « Ma soeur ! Viens, tu verras mieux de là bas ! » Je jetai un rapide coup d'oeil au "bâtard chanceux" « Farquharson » Dis-je simplement pour le saluer. Puis je reportais mon attention sur ma jeune soeur ne lui laissant pas vraiment le choix. Il était hors de question qu'elle reste en compagnie de ce menteur quand à passé plus de temps avec lui c'est même pas la peine de l'envisager.

*Par l'enfer

WILDBIRD

_________________


A mhic un de diabhoi. + N’oublies jamais ce que tu es, car le monde ne l’oubliera pas. Puise là ta force, ou tu t’en repentiras comme d’une faiblesse. Fais-t-en une armure, et nul ne pourras l’utiliser pour te blesser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité






MessageSujet: Re: EVENT N°2 « Les feux de Bealltainn »   Mar 14 Fév - 21:24


Caoihme

ft. les gens

chapitre deux
Je quitte Janet, entourée de sa fratrie ainsi qu'un lord. Je salue mes amies. Je n'avais pas revue Agnès depuis quelques années tandis que Moria, je l'avais retrouvé lors de ce bal.
Agnès - Contente de vous voir Cao. 
Moria - Cao! Comment allez-vous en cette belle journée? elle ajouta: vous êtes prêtes pour notre périple?


Caoihme – Je me porte bien et vous ? Dis-je d'une voix douce. Je le suis mon amie !

Ensuite, je présente mes hommages à l'inconnu et je me présente également. Qui pouvait-il s'agir ? Un ami de Moria ? Un protecteur ou son frère ? Je l'ignore.

Alistair - Enchanté de vous rencontrer! Je me nomme Alistair et je suis le grand frère de Moira.  

Je souris, ainsi c'était le fameux frère de Moria. Ensuite, Agnès revient avec Magnus. C'est une agréable surprise de le voir. Par la suite, Agnès nous présente.  Dans les présentations, elle mentionne qu'elle allait se marier avec Alistair, le frère de Moria. Cette dernière parle.

Magnus - Enchanté de vous connaître, Moira et Alistair MacKintosh. En revanche, j’ai déjà rencontré lady Abercomby. 

Je souris. En effet, je connais Magnus depuis quelques années. Mon frère déteste ma relation avec ce jeune homme. Je me demande pourquoi. D'ailleurs, j'espère que mon frère ne me cherche pas et qu'il ne viendra pas me délivrer de ce groupe.
Par la suite, Moria parle des histoires de fiançailles et de la bière, je laisse Magnus discuter avec Moria. Je souris à Agnès. Je ne sais pas quand la féliciter pour cette merveilleuse nouvelle. Mais, je dois le faire.
Ensuite, une jeune femme se présente à nous. Il s'agit de la belle-soeur de Magnus. Je vis qu'elle est enceinte. Un fils ou une fille ? Personne peut le savoir pour l'instant. Magnus se tourne vers moi. Un sourire rêveur s'étire sur mes lèvres.

Magnus - Vous allez bien ?
Caoihme – Je me porte bien et vous ? Cela fait longtemps. Promettez moi de m'accorder une danse ose-je demander.

Je vois les gens discuter. Je félicite Agnès et Alistair.Ensuite, notre hôtesse commence la cérémonie. Magnus nous propose alors de se rapprocher.

Magnus - Nous devrions peut-être nous approcher afin de mieux voir ?  

Je me contente de continuer à lui sourire. Suis-je amoureuse de Magnus ? Je ne sais pas. Mon premier amour est Tavish, un cousin de Moria et de son frère. Mais, pour Magnus, c'est différent. Je me concentre sur le feu allumé.  Par la suite, Alistair propose une danse à Agnès. Puis, c'est au tour de Moria de demander à Magnus s'il sait danser. Je regarde Magnus et je lui souris. J'aurais aimer danser avec lui. Par la suite, je vois au loin mon frère en compagnie de Rose.

Fergus -  Ma soeur ! Viens, tu verras mieux de là bas !

Caoihme – Oh mais … Fergus ! Je suis en compagnie de mes amis !
Je vois plus loin Frances avec sa belle-soeur ainsi que Sorcha. Cette dernière ne m'aime pas. Pour elle, je suis une sorcière. Puis, mon frère salue Magnus. Je regarde Magnus.
Je peux rester encore un peu s'il te plaît ? Promis, après, je viens avec toi !

Aurais-je finalement ma danse ? Je ne pense pas qu'avec le comportement de mon cher frère, je pourrais danser avec Magnus.


caoihmeles feux de Bealtainn
(c) black.pineapple
Revenir en haut Aller en bas



♛ Arrivé(e) en Ecosse le : 26/01/2017
♛ Messages : 184
♛ Chardons en poche : 555
♛ Mon allégeance va à : Officiellement, à son clan et la cause jacobite. Officieusement, à l'Angleterre...?


MessageSujet: Re: EVENT N°2 « Les feux de Bealltainn »   Mar 14 Fév - 22:12

« Les danses traditionnelles vont bientôt commencer non? Et si vous "ouvriez" le bal? Histoire de marquer le coup? Nos compatriotes devront bien être au courant un jour de toute façon…et, comme vous l'avez dit, rien de tel que les festivités du printemps pour le faire! », proposa Moira à son frère et à la future épouse de celui-ci, selon ce qui venait de se dire ; Agnès Douglas. A cela, elle ajouta, surtout à l’intention de son frère ; "Ne vous inquiétez donc pas pour moi, je terminerais sagement ma bière en compagnie de Magnus et Cao' "

Alors qu’Alistair inviter Agnès, la jolie Moira se tourna vers Magnus. "Savez-vous danser très cher?"

Magnus aurait pu s’étrangler avec sa bière s’il ne venait pas de l’avoir avalée. Il n’était qu’un batard, on ne lui avait pas appris cet art là.
« Oh, On ne m’a jamais vraiment appris l’art de la danse… », dit il. « J’aurais volontiers partagé une danse avec vous, mais je crains de me montrer maladroit… », Ajouta-t-il. D’autant plus que la jeune fille était aveugle, ce que son frère ne manqua pas de lui murmurer.

Après que Magnus aie proposé à tous de se rapprocher du spectacle, le frère de Caoihme s’approcha d’eux.

« Ma soeur ! Viens, tu verras mieux de là bas ! », S’exclama Fergus Abercomby. Magnus n’était pas pleinement conscient de la haine qu’il inspirait à Fergus Abercomby. Le nouveau laird du clan s’était rendu une fois chez les Farquharson dans les derniers mois, alors que Magnus était à peine revenu. Ils avaient partagés un duel, en toute sympathie. Mais son attitude envers lui semblait s’être radicalisée depuis lors…En effet, entre temps les anglais avaient signé un traité de non agression envers Magnus en échange de son otage. Un traité qu’ils avaient jusqu’à aujourd’hui respecté…C’était une chose que Fergus Abercomby avait du mal à concevoir, lui qui ne croyait pas en l’honnêteté des anglais.

« Oh mais … Fergus ! Je suis en compagnie de mes amis ! », répondit Caoihme.

« Farquharson »


« Laird Ferguson Abercomby. Un plaisir de vous revoir. »,
dit Magnus. Si Magnus avait compris qu’il y avait quelque chose de très hostile dans le regard de Fergus Abercomby, il n’en comprenait donc pas toute les raisons. Il mit cela sur le dos d’une possible jalousie fraternelle. Beaucoup de grands frères sont très protecteurs envers leur petite sœur.

« Je peux rester encore un peu s'il te plaît ? Promis, après, je viens avec toi ! »,
implora la jolie rousse.

Magnus se sentit le devoir de lui venir en aide.

« Permettez moi de vous rassurer, Laird, je ne laisserais ni lady Moira MacKintosh, ni votre sœur en mauvaise compagnie. Elles ne risquent rien à mes côtés, vous pouvez être tranquille. »

_________________
    xxx xxx
    MAGNUS, from the latin « great » | the lucky bastard
    When I came back from England, I had a strange though walking through Invercauld's doors. « Anyway», I though « It is still good to be home». Was it ? Surprised by my own thinkings, I've asked myself. « Is Invercauld my home ? I've never felt at home in Invercauld, have I ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



♛ Arrivé(e) en Ecosse le : 30/10/2016
♛ Messages : 514
♛ Chardons en poche : 818
♛ Mon allégeance va à : Aux Stuart et au Clan Mackenzie, même si elle n'est pas toujours d'accord avec son Laird et frère Kenneth.


MessageSujet: Re: EVENT N°2 « Les feux de Bealltainn »   Mer 15 Fév - 18:41



Les Feux de Bealltainn




La bûche flambant, Frances bu son verre cul sec et lâcha ce dernier lorsqu’elle aperçue et entendit son amie Flora. Elle avait finalement pu venir et elle arrivait au bon moment. Sourire aux lèvres, pas encore pompette, mais les joues légèrement plus colorée que la normale dû à la boisson tout de même ; Frances était enjouée et heureuse de la voir après tant de temps. Même si elle aimait leur correspondance, c’était toujours plus agréable de se retrouver et de passer du temps ensemble.

« Le sentiment est partagée Flora ! Je vais bien merci et toi ? Tu arrives au bon moment, tu as vu cette flambée ? Caroline Campbell réussie une belle fête. Oh mais tu as fais un long voyage, viens te restaurer un peu. Attends, c’est par ici. »

Sans lâcher le bras de Flora, Frances leur fraya un chemin jusqu’au buffet et lui offrit ce qu’elle préférait, du moins selon ses derniers souvenirs. Par contre, Frances évita de reprendre un autre verre d’alcool, se voulant raisonnable. Même s’ils étaient là pour s’amuser, Frances préférait garder le contrôle ainsi que les idées claires. En prenant un petit quelque chose à grignoter, elle adresse un sourire et un regard vers son frère non loin de là avant de reporter celui-ci vers son amie.

« Tu es venu avec tout le monde ? »

Par cette question, Frances voulait surtout dire Ceana. Elle savait très bien combien la relation des sœurs était difficile voir inexistante, puisque Ceana ne voulait pas voir ou discutait à peine avec sa petite sœur Flora. Aucune idée du pourquoi du comment, mais se devait être bien compliqué à gérer, surtout lorsqu’on vivait plus ou moins au même endroit. Elle savait ce que c’était ou plutôt elle avait su.

« Cette année, je suis venue avec Kenneth et son épouse. »

D’un signe discret de la tête, Frances désigna la direction où ils se trouvaient, sachant qu’elle reconnaîtrait son frère aîné, mais peut-être pas Mary. Leur mariage était assez récent et l’année dernière avec la mort de Nicholas, ils ne s’étaient pas déplacés aux festivités annuelles.

Code by Sleepy

_________________
My heart lies in the land of my ancestors. Where the thistle grows on the heath
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



♛ Arrivé(e) en Ecosse le : 28/12/2016
♛ Messages : 508
♛ Chardons en poche : 619
♛ Mon allégeance va à : aux Douglas, aux Jacobites, à l'Ecosse


MessageSujet: Re: EVENT N°2 « Les feux de Bealltainn »   Mer 15 Fév - 20:29

« Moi…Moira…je… n’ai pas vraiment dit cela…. » avait-elle soufflé.

Agnès avait lâché ses dernières paroles presque dans un murmure. Elle ne voulait pas gâcher la joie de sa meilleure amie, mais d’un autre côté, elle n’avait pas réellement dit qu’elle acceptait la proposition. A dire vrai, elle avait surtout accepté d’étudier sérieusement la demande. Et puis, elle reconnaissait que Alistair était plus que charmant et qu’il avait largement ses chances.

Et puis tout c’était enchaîné. La cérémonie avait commencé et sous le coup de l’alcool, Agnès avait bien failli faire fuir le frère de Moira. Fort heureusement, elle avait plus ou moins rattrapé le coup, mais pour combien de temps. Agnès fixait les bûchers lorsque Moira la sortit de ses pensées. La Brune regarda incrédule son amie lorsqu’elle proposa que Alistair et elle ouvre le « bal ». La Brune ouvrit la bouche et la referma comme une carpe ne sachant quoi répondre. Et comme si cela ne suffisait pas, Alistair se tourna vers elle et fit sa demande. « Moira ! » finit-elle par lâchée un peu sèchement. En réalité, Agnès ne savait plus où se mettre. Elle fit un petit sourire à Alistair et lui répondit finalement. « Je… oui avec plaisir, Alistair. »

Alors qu’Agnès s’éloignait, elle remarqua que son cavalier soufflait quelques mots à l’oreille de Magnus. Un petit rire étouffé sortit de ses lèvres. Alistair la rejoignit et le couple croisa la route de Fergus, le frère de Caoihme un brin trop pressé au goût de Lady Douglas. Mais elle ne fit rien et reporta son attention sur son cavalier de ce soir. « Je suis navrée pour tout cela Alistair. Pour être tout à fait honnête, je ne me suis pas réellement décidée concernant ce mariage. Je ne suis pas contre, mais j’aimerai encore y réfléchir. » Alistair soupira et répondit. « Je comprends parfaitement, Agnès. Aurai-je cependant un indice concernant votre décision ? » La Brune rigola et fit quelques pas pour se rapprocher des bûchers. Elle tourna sur elle-même et puis sourit. « Vous en aurez, Alistair, je vous le promets. D’ailleurs, sachez que si ma réponse était déjà prise et négative, je n’aurai certes pas accepté cette danse. » Agnès Douglas s’approcha du frère de sa meilleure amie et déposa délicatement sur sa joue un baiser. « Que pensez-vous de vous donner ma réponse définitive lors d’une soirée que j’envisage d’organiser d’ici peu ? » ajouta Agnès en souriant. « J’attendrais donc jusque-là et je serai évidemment présent, tout comme ma sœur je suppose ? » La Brune le fixa un court instant et reprit. « Oui, elle sera là, je suppose, allons lui demander ? »

Agnès posa sa main dans celle de Alistair et prit la direction de l’endroit où se trouvait Moira, Caoihme, Magnus et Fergus. Mais lorsqu’ils arrivèrent, Agnès nota la tension qui régnait autour du groupe. « Un problème ? Les festivités vont bon train pourtant. Quelqu’un veut un autre verre ? » lança Agnès.

_________________

Récompense:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



♛ Arrivé(e) en Ecosse le : 28/01/2017
♛ Messages : 176
♛ Chardons en poche : 332
♛ Mon allégeance va à : Elle-même, son mari ainsi qu'à Liam, son fils, le futur Laird


MessageSujet: Re: EVENT N°2 « Les feux de Bealltainn »   Jeu 16 Fév - 10:51





Les feux de Bealltainn
RP commun

Pour les besoins de la cérémonie, Claire laissa Lady Campbell partir en direction du bûcher après qu'elles aient échangé quelques mots de sympathie. Elle repéra John un peu plus loin et alla se mettre à ses côtés.
Les feux de Bealltainn, ce signe de renouveaux, méritaient qu'on le partage aux côtés des gens qu'on aimait. Toute sa vie, Claire savait qu'elle devait épouser le Laird Farquharson et elle s'était soumise à ce destin. De un. Parce qu'elle savait qu'elle n'aurait, de toute façon, pas le choix, étant la seule jeune fille disponible et "proche" du clan et de deux. Parce qu'elle était déjà suffisamment mature pour connaitre les avantages de devenir la Lady d'un clan puissant. Le jeu en valait donc la chandelle... Mais jamais au grand jamais elle n'aurait cru qu'elle tomberait amoureuse de son mari.
Ils avaient pourtant passé pas mal de temps ensemble quand ils étaient plus jeunes pour acclimater Claire au clan qui serait le sien...Et, pourtant, c'est bien après leur mariage qu'ils sont tombés amoureux. Claire en avait vu une troisième bonne raison d'avoir accepté d'épouser John Farquharson.

Avec un petit sourire au coin des lèvres, elle observa le feu être mis aux bûches. Les flammes vinrent lécher les bois. Petit à petit, le feu monta et éclaira la lande des terres Campbell.
La soirée était bien avancée et le soleil se couchait. Bientôt, seuls les bûchers et les quelques petits feux plaçaient ça et là seront les seules sources de lumière.

Du coin de l'oeil, elle remarqua un groupe dans lequel Magnus, son beau-frère, se trouvait...
CREDITS IMAGES: AERIE. & ϟ SWAN ○ CREDITS FICHE: ROMANE


_________________
« Fide et Fortitudine »

By COM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



♛ Arrivé(e) en Ecosse le : 24/01/2017
♛ Messages : 241
♛ Chardons en poche : 507
♛ Mon allégeance va à : la couronne anglaise évidemment, à mon époux


MessageSujet: Re: EVENT N°2 « Les feux de Bealltainn »   Jeu 16 Fév - 12:04

Hannah sourit à la réponse de Janet Fraser. Ainsi donc elle était avec son frère et sa sœur. Étrangement, Lady Leslie sentait comme une gêne, ou autre chose. La jeune anglaise ne savait pas trop comment définir le sentiment. « Me voilà rassurée, lady Fraser » répondit Hannah Leslie aux dires de Janet Fraser. La conversation se poursuivit et finalement quelle ne fut pas la surprise de lady Leslie lorsqu’elle trouva en face d’elle son amie d’enfance, lady Elizabeth Brandon. Elizabeth avait épousé le neveu de lord Douglas quelque temps avant Hannah. D’ailleurs, c’était un peu grâce à Elizabeth qu’Hannah avait connu John qu’elle avait épousé en avril 1741. Hannah sourit à son amie avant d’oublier toute retenue et de prendre dans ses bras Lady Douglas.

« Elizabeth, comme je suis ravie de vous voir ici. Cela faisait bien longtemps mon amie. » répondit Hannah. Puis elle laissa son amie se présenter et rigola doucement en entendant la façon dont Elizabeth présentait leur lien en Angleterre. « Elizabeth, voyons, nous ne sommes pas simplement de bonnes amies. » Hannah se tourna vers Janet Fraser et les autres et ajouta. « Pour tout vous dire, Lady Elizabeth et moi-même sonnes ce que l‘on peut appeler des amies d’enfance. Nos familles se connaissent depuis longtemps. »

Finalement, la cérémonie commença et Hannah demanda à son époux s’ils ne pouvaient point s’approcher un peu plus. Hannah était curieuse, elle voulait apprendre à connaître l’Ecosse. Après tout c’était le pays de son cher époux et l’anglaise était bien décidée à se faire une place ici. Surtout depuis que sa cousine Millicent avait débarqué un beau jour sur les terres des Leslie. Hannah regarda le jeune Fraser s’éloigner avec son aînée et en profita pour se rapprocher de lady Elizabeth. « Mon amie, j’ai une grande nouvelle à vous annoncer. Mais permettez-moi d’abord de l’annoncer à mon époux. Vous savez, j’ai entendu dire que les feux de Bailtainn apportaient fertilité. J’espère sincèrement qu’ils vous porteront chance. » fit Hannah, le sourire aux lèvres. Certains anglais diraient que la pauvre femme avait peut-être perdue la raison en l’écoutant ainsi approuver des mots que beaucoup jugeaient comme stupide et erronés par les siècles de croyance encore païenne des Écossais. Mais Hannah avait vu ici autant d’humanité et de chrétienté qu’en Angleterre. Ces hommes et ces femmes étaient loin d’être des barbares comme on disait en Angleterre. Ils ne pensaient simplement pas comme eux. Lady Leslie était peut-être naïve, mais elle voulait croire qu’elle parviendrait à avoir la même place que n’importe qu’elle autre femme de Laird, ici, en Écosse, sur ces terres qu’elle avait épousées. Elle porta à ses lèvres son verre et poursuivit, un petit air enjoué sur le visage. « Lady Brandon, ou devrais-je dire, Lady Douglas, savez-vous que ma chère cousine, Lady Millicent Howard est en ce moment-même chez nous, sur les terres de mon époux. Je suis certaine qu’elle sera plus qu’enchanté de vous revoir. »

Hannah Leslie savait pertinemment que les deux jeunes femmes s’appréciaient. Et puis, cela permettrait aussi à son amie de sortir un peu des terres de son époux. En plus, de ce qu’elle avait appris, son époux n’était autre que le cousin de la belle-mère de Elizabeth, ce qu’elle ne manqua point de signaler à la concernée. « J’oubliais. Saviez-vous que John, mon époux est le cousin de la mère de votre époux ? N’est-ce pas merveilleux. Ainsi nous sommes dorénavant cousine par alliance, ma chère. »

La soirée avançait et au loin, Hannah Howard, épouse Leslie, remarqua une femme aux côtés de celui qui devait être son époux. Un peu trop à l’écart à son goût, elle n’hésita pas à leur faire signe pour qu'ils les rejoignent. C’était Claire Farquharson et son époux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité






MessageSujet: Re: EVENT N°2 « Les feux de Bealltainn »   Ven 17 Fév - 12:57




" Les feux de Bealltainn "





« Lady Farquharson, merci pour vos bons compliments. C’est avec joie que nous vous accueillons sur nos terres. N’hésitez pas à prendre part à chaque festivité. » Caroline qui était en train de se restaurer venait de répondre à Lady Claire Farquharson qui était venue la complimenter pour son travail. Sa jeune apprentie salua également la ravissante blonde. Caroline en bonne hôtesse prit un verre et servit à Claire un délicieux alcool pour qu’elle puisse elle aussi participer à leur conversation. « Les Farquharson organisent-ils Bealltainn ? Je serai curieuse de vous voir à l’œuvre sachant que nos traditions sont très ancrées chez vous. » C’était un compliment de la part de Caroline, elle savait que les Farquharson étaient de fervents écossais toujours prêt à tout pour défendre l’honneur de leur pays et de leurs traditions. Bien que Caroline soit plus une femme de paix qui est pour de meilleures relations avec l’Angleterre, elle acceptait les divergences de la part de ses compatriotes. Après tout, on ne pouvait pas effacer du jour au lendemain des siècles de boutades, de guerres entre les clans et de conflits avec l’Angleterre. Les dernières révoltes étaient encore fraiches dans les esprits de tous, certains clans avaient beaucoup perdu comme les MacGregor qui étaient sous la protection des Campbell.
Le soleil déclinait et les mouvements de la nature étaient favorables pour enfin célébrer Bealltainn. Caroline fit un signe à son apprentie qui alla prendre une torche et se dirigea vers l’un des buchés.
« Lady Farquharson, excusez-nous, les festivités nous attendent. » Elle fit un sourire à la belle blonde et la quitta pour prendre également une torche. Les invités se bousculèrent et bientôt le silence fut maître. Caroline prononça quelques paroles en gaélique, l’intonation de sa voix était tel un doux chant ancestrale, puis elle commença, avec son apprentie, une danse autour du buché, accompagnant le coucher du soleil. Leurs robes blanches semblaient comme flotter dans les airs et les mouvements amples et gracieux qu’elles formaient les transformées en fées venues d’ailleurs. Puis tous les rayons du soleil disparurent et enfin les deux jeunes femmes jetèrent les torches sur les buchés qui s’embrasèrent aussitôt. Caroline était heureuse, grisée parce qu’elle venait de ressentir au fond d’elle. Pour la première fois, elle avait le sentiment d’être entrée en communication avec des forces mystérieuses. Elle et la nature n’avaient fait plus qu’une même personne. Maintenant que la danse est terminée, cette sensation avait fini par la quitter et elle se tourna vers son apprentie qu’elle embrassa sur la joue, fière de la prestation qu’elle a mené ce soir.
Délaissant son rôle de druidesse, Caroline reprit celui d’hôtesse et se dirigea vers les invités qui formaient un groupe uni.
« Si vous avez besoin de quoique ce soit, n’hésitez pas à m’en faire part, les Campbell sont vos hôtes et le Laird serait très contrarié si l’un de ses invités avait passé une mauvaise soirée. »

Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas



♛ Arrivé(e) en Ecosse le : 12/12/2016
♛ Messages : 306
♛ Chardons en poche : 430
♛ Mon allégeance va à : A mon clan les MacKenzie et dans l'unique but de protéger mes hommes j'ai prêté allégeance au roi anglais George II


MessageSujet: Re: EVENT N°2 « Les feux de Bealltainn »   Sam 18 Fév - 12:05



Tous & Kenneth
   Les feux de Bealltainn

J
'étais tout bonnement ravi d'avoir pu emmener mon épouse ici elle qui était si "lowlander" Oh bien sûr nous avons plusieurs Lowlanders ici j'ai pus remarqué mes Abercromby et les Douglas, mais dans les Lowlands, il y a deux types de peuple. Les écossais et les anglais car certains écossais sont si proche de l'Angleterre qu'il en oublie forcément leurs racines. J'ai beau soutenir les anglais et le roi George pour la pérennité de nos terres je n'en oublie néanmoins pas mes origines.

Alors que je trouvais les deux femmes de ma vie en train de conspiré, je leur tendis leur verre, ma foi, cela me réjouissait de voir Frances et Mary s'entendre aussi bien. Frances avait grandi entourée d'homme, toujours et tout le temps j'avais craint qu'elle peine à accepter Mary comme Lady sachant que avant mon mariage s'était elle la Lady du clan. Mais les chose vont ainsi malheureusement, elle le redeviendra, je n'en espère pas moins pour elle de toute façon et comme c'est à moi de lui choisir un époux, la chose était classée,

« Ma chère j'espère que vous apprécierez l'ambiance c'est quelque chose d'unique que vous ne retrouverez dans aucunes autres fêtes. »

Avais-je glissé à Mary tout en buvant mon cidre à coup de longue gorgée avant que nous ne soyons rejoint par une jeune fille qui semblait bien connaitre mon épouse, après un instant et lorsque les présentations furent faites je m'inclinais devant la jeune fille lui prenant la main pour la baiser.

« Je suis enchanter de faire votre connaissance Lady Wemyss c'est un plaisir de rencontrer des amies de mon épouse. Le voyage depuis vos terres n'a-t-il point été trop éprouvant ? »

Avais-je demandé à la jeune fille qui ne semblait pas spécialement heureuse d'être ici, d'où ma question de savoir si son voyage s'était déroulé comme elle le souhaitait. J'hochais la tête lorsque ma soeur pris congé, je ne souhaitais pas trop la chaperonné elle connaissait se genre de fête depuis sa plus tendre enfance je n'avais donc nulle craintes, elle savait se défendre si par malheur on l'importunait de plus elle était dotée d'un patronyme effrayant. Les MacKenzie était une clan riche et très peupler peu de gens oseraient se mettre le clan à dos. Lorsque les festivités commencèrent enfin, je pris le bras de May et me tournais vers la jeune lady Wemyss.

« Souhaitez-vous nous tenir compagnie Madame ? »

Lui proposais-je amicalement en lui tendant mon coude afin qu'elle prenne mon autre bras. Mais une ambiance lourde régnait. On sentait la bagarre proche, cela n'avait rien d'étonnant que serait une réunion d'écossais sans quelques désaccords.

WILDBIRD

_________________

MacKenzie shines, not burns
Every time I close my eyes I can touch the colors around me Suddenly I realize everything I thought was impossible is here And my heart sings in a world so incredible And everything burns much brighter ♠️ BLUEBERRY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



♛ Arrivé(e) en Ecosse le : 02/01/2017
♛ Messages : 346
♛ Chardons en poche : 300
♛ Mon allégeance va à : l'Ecosse et à son clan... Mais plus que tout, à sa liberté!


MessageSujet: Re: EVENT N°2 « Les feux de Bealltainn »   Sam 18 Fév - 20:24

Les feux de Bealltainn
“Fêtes nationales ?... Fêtes religieuses ?... Le peuple n'est pas toujours tellement regardant, quant à l'origine de ses joies. Pourvu qu'il s'amuse, il n'en demande pas davantage.”
A la bonne nouvelle, Moira sauta dans les bras d'Agnès. Cette dernière, gênée, lui souffla « Moi…Moira…je… n’ai pas vraiment dit cela…. » D'un petit sourire, elle répondit, toujours collée à cette dernière: Ne vous inquiétez pas, je m'en doute.

Cependant ce "doute" ne lui empêcha pas de lâcher une pic à son frère et à sa potentielle future promise en leur proposant d'ouvrir les danses des feux de Bealltainn. « Moira ! » lui dit son amie tandis que son frère restait muet. Sans doute surpris par le culot de sa cadette. Un peu de sournoiserie ajoute au charme d'une femme, comme on dit! Cependant, Alistair reprit vite contenance et proposa à Agnès de danser tandis que Moira proposa à Magnus d'en faire de même tandis que son frère et sa meilleure amie s'éclipsaient. « Oh, On ne m’a jamais vraiment appris l’art de la danse… J’aurais volontiers partagé une danse avec vous, mais je crains de me montrer maladroit… » Moira comprit qu'elle avait touché une corde sensible mais que pouvait-elle savoir qu'on n'apprenait point aux bâtards des clans l'art de la danse? Elle aurait été voyante, elle aurait certainement dit: "ce n'est pas grave! Je vous apprendrais les rudiments"; mais son état étant celui qu'il est, elle répondu: quel dommage! Je n'insisterais donc pas....Je comprends! Elle voulu rajouter quelques mots mais Ferguson, le frère de Caoihme, s'ajouta dans leur groupe pour mieux repartir avec sa cadette.

Cela s'était passé très vite mais, apparemment, le Laird Abercromby n'entendait pas de cette oreille que Cao reste avec eux...Ou, plutôt, avec Magnus à l'entente de sa façon un peu sèche de le saluer.
Evidemment, Caoihme n'était pas une femme à se laisser ballotter de cette façon et demanda à son frère de la laisser avec eux en promettant de venir à lui plus tard. Moira s'apprêta à prendre la défense de son amie quand Magnus: « Permettez moi de vous rassurer, Laird, je ne laisserais ni lady Moira MacKintosh, ni votre sœur en mauvaise compagnie. Elles ne risquent rien à mes côtés, vous pouvez être tranquille. »
Voulant couper toute animosité, elle ajouta: Ferguson, ravie de vous revoir! Comment allez-vous depuis notre dernière rencontre? Ne vous inquiétez de rien: votre sœur est parfaitement en sécurité ici D'un côté, ils étaient peut-être à festoyer une fête païenne qui pouvait faire hérisser les poils de certaines personnes mais elle était considérée comme suffisamment importante dans le cœur de chacun pour éviter de transformer cette féerie en jour de scandale et de guerre. Surtout que cela pourrait peiner Lady Campbell! Elle ajouta donc: ce sont les feux de Bealltainn! Nous sommes tous ici pour fêter les beaux jours de Printemps...Ne pensez-vous pas que nous pourrions mettre les désaccords de chacun de côté et en profiter main dans la main? d'une voix douce.

Ce fut ce moment qu'Alistair et Agnès trouvèrent pour revenir dans leur groupe. Agnès, fine observatrice et empathique, leur demanda: « Un problème ? Les festivités vont bon train pourtant. Quelqu’un veut un autre verre ? » Presque aussitôt, Moira dit: Il n'y a aucuns problèmes dit-elle avec un sourire signifiant "oser dire que quelque chose ne va pas" voulant couper définitivement toute tension. Elle était peut-être aveugle la p'tite dame, mais elle ne manquait pas de répondant! Puis, elle ajouta: avec joie! J'ai la gorge un peu sèche! Qui prends quoi? elle attrapa le bras d'Agnès en disant: Nous allons chercher les boissons elle se tourna vers son amie et dit: pouvons-nous converser en priver?

Les deux femmes partirent et Moira attendit d'être assez loin pour dire: Je suis navrée pour tout à l'heure...J'ai manqué de tact elle soupira  mais, cependant, c'est pour autre chose aussi que je voudrais vous annoncer... Vous rappelez vous de la fête des princes à Edinburgh? demanda t'elle. Agnès n'avait pas pu s'y rendre à cause d'une mauvaise fièvre j'y étais présente en tant que représentante de la branche secondaire des MacKintosh et... Après l'attentat, j'ai croisé le prince héritier d'Angleterre... Il se trouve que, apparemment, Caoihme et moi lui avons plus et il nous a invitées toutes les deux à Londres à la moitié de ce mois... Je dois bientôt partir. réalisant le sens de sa phrase elle ajouta: pour voir une pièce de Shakespeare! Nous reviendrons après!... Vous me connaissez suffisamment pour savoir que jamais au grand jamais un anglais ne posera ses mains sur moi?

Ayant rassurée son amie, elle poursuivit: toujours est-il que je ne serais plus dans les jambes de mon frère pendant quelques semaines! Profitez en pour vous voir et, ainsi, vous verrez plus clair!

Les deux femmes arrivèrent bientôt devant la table présentant les boissons.

_________________
Moira MacKintosh
Nous traversons nos ponts quand nous arrivons à eux, et les brûlons derrière nous. il ne nous reste rien pour trouver le chemin parcouru à part le souvenir d'une odeur de fumée et l'idée que peut être cette fois là, nos yeux ont pleuré.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



♛ Arrivé(e) en Ecosse le : 16/08/2016
♛ Messages : 384
♛ Chardons en poche : 1337
♛ Mon allégeance va à : Mon propre camp


MessageSujet: Re: EVENT N°2 « Les feux de Bealltainn »   Jeu 23 Fév - 0:42


Les feux de Bealltainn


1 mai 1742 — L'ambiance est électrique, les feux son allumer Caroline Campbell à  fait un travail merveilleux autant en tant que maitresse de cérémonie qu'en tant qu'hôtesse. Mais il est difficile pour elle de calmer tant d'esprit échauffé et lorsque des écossais décident de chercher des poux à d'autre rien ne peut les arrêter. Comme Fergus Abercromby, souhaitant éloigné sa jeune soeur de Magnus Farquharson, malgré cela, Moira tente de temporisé tant bien que mal alors que Frances à retrouvé sa vieille amie Flora dans la foule, laissant Kenneth MacKenzie avec son épouse et la jeune Sorcha Wemyss. Agnès Douglas évoque une idée de mariage bien que cela semble un peu flou est-ce juste dans l'euphorie du moment ou est-ce sérieux ? Le futur nous le dira. Mais avec toute cette agitation, personne ne vit la Garde {ici} arrivé, tous vêtu de kilt, montant de grands chevaux et armés jusqu'au dents.

La Garde protège et défend les très pieux habitant du village d'Inveraray depuis de nombreuses années. L'idée qu'un rite païens puisse avoir lieu sur leur terres si catholique leur était insupportable, d'ailleurs les plus braves d'entre eux accompagnais la Garde pour arrêter cette terrible manifestation, en totale désaccords avec leur église catholiques

« BRULER LES SORCIERES »

Hurla le bouché du village du haut de son âne en brandissant une torche avant de se lancé avec les autre au petit galops sur la pleine pour arrêter lady Caroline et son apprentie, mais pas seulement ! Les noms de Frances MacKenzie Caoimhe Abercromby et Rose Baker leur avait été transmis comme étant les noms d'autre "putains de satan" qu'il fallait à tout pris arrêter.


Informations ♣︎ Branle bas de combat sur la pleine la Garde est là pour tout gâcher. Beaucoup de gens ont peur de la Garde donc il y a beaucoup plus de mouvement de foule les chevaux bousculent et piétinent et les jeunes femmes citée se font arrêter ! Troisième tour de l'event lancé vous avez jusqu'au  15 mars 2017

« Les feux de Beltaine »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://flowerofscotland.forumgratuit.ch



♛ Arrivé(e) en Ecosse le : 28/01/2017
♛ Messages : 176
♛ Chardons en poche : 332
♛ Mon allégeance va à : Elle-même, son mari ainsi qu'à Liam, son fils, le futur Laird


MessageSujet: Re: EVENT N°2 « Les feux de Bealltainn »   Ven 24 Fév - 17:34





Les feux de Bealltainn
RP commun

« Lady Farquharson, merci pour vos bons compliments. C’est avec joie que nous vous accueillons sur nos terres. N’hésitez pas à prendre part à chaque festivité. »
Claire et Caroline s'étaient croisées devant le buffet de victuailles. C'est très gentil de votre part! J'espère pouvoir assister encore à vos festivités...Je n'y manquerais pas! Mon mari sera aussi ravi de venir. Les deux femmes, la rousse et la blonde, continuèrent à parler. Caroline lui donna un alcool. Elle hésita à le boire car, depuis le début de sa grossesse, elle était malade quand elle buvait. Cependant, pour ne pas froissée leur maîtresse de cérémonie, elle y trempa les lèvres. « Les Farquharson organisent-ils Bealltainn ? Je serai curieuse de vous voir à l’œuvre sachant que nos traditions sont très ancrées chez vous. » Claire sourit: personnellement, je serais ravie de me transformer en maîtresse de cérémonie pour Bealltainn! Cette fête représente tellement bien notre belle Ecosse...De plus, je pense que mon enfant sera encore trop petit pour se déplacer pour les prochains feux...Et je m'en voudrais de l'en priver ou de ne pas pouvoir y assister!


Elles continuèrent à parler jusqu'à ce Caroline s'excuse car la cérémonie allait commencer. En effet, le soleil se couchait. Claire lui sourit en lui disant qu'elle allait assister à la mise au feu au côté de son époux. Une fois au côté de ce dernier, elle observa Caroline mettre le feu au bûcher.

Bien vite, ce dernier s'embrasa. Ça y'est! Officiellement, ils étaient entrés dans les jours clairs, les beaux jours!
Elle observa tout autour d'elle. Repéra le groupe de son beau frère mais ne s'y attarda pas et ses yeux atterrirent dans ceux d'une jeune femme que Claire reconnu comme Hannah Howard, une anglaise, qui était accompagnée par John Leslie, son mari. La jeune femme leur faisait signe... Claire eu un moment de réflexion avant de le signaler à John. Les deux époux finirent par se rapprocher du groupe du couple.
"Latha math! Quelle belle soirée, ne trouvez vous pas?"


Cependant, ils n'eurent guère de plus parler qu'un groupe arriva. Des hommes chevauchant leurs fiers destriers. Vêtus de kilt et tous armés jusqu'aux dents. Claire n'eu pas besoin qu'on le lui dise pour qu'elle devine que ces personnes avaient toutes les attentions du monde mais nullement amicales! Inconsciemment, elle resserra son emprise sur le bras de son époux qu'elle sentait tendu entre ses doigts tremblant.
Claire n'était pas une femme facilement impressionnable en tant normal mais, là, tout son être lui hurlait au danger!

Son souffle s'arrêta quand elle vit un groupe se diriger vers la chevelure rousse de Caroline Campbell. Cette dernière fut rapidement arrêtée, au même titre que son apprentie. Si sa respiration s'était stoppée à cette scène - comment osaient-ils arrêter Lady Campbell sur ses propres terres?! - elle s'accéléra quand elle entendit:

« BRÛLER LES SORCIÈRES »


Beuglé par un paysan recouvert d'un tablier recouvert de sang - un boucher sans doute - et armé d'une torche enflammée. A ces mots, elle sentit John se dégager pour dégainer son arme de cérémonie - elle béni les esprits de leur Alda bien aimée d'avoir soufflé à sa moitié de l'attacher à son ceinturon - et lui reprendre la main. Vos chevaux sont loin ? demanda t'elle, d'une voix calme - bien que légèrement tremblante - et contrôlée à John Leslie et Hannah Howard. il faut partir...Se préparer à rendre les coups. On ne peut pas les laisser faire du mal à Lady Campbell alors qu'elle avait la légitimité de faire cette cérémonie! Son regard valsa vers trois autres femmes au prise avec la garde: Ils ont aussi arrêté Lady Mackenzie, Abercromby et Baker!
CREDITS IMAGES: AERIE. & ϟ SWAN ○ CREDITS FICHE: ROMANE


_________________
« Fide et Fortitudine »

By COM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



♛ Arrivé(e) en Ecosse le : 28/12/2016
♛ Messages : 508
♛ Chardons en poche : 619
♛ Mon allégeance va à : aux Douglas, aux Jacobites, à l'Ecosse


MessageSujet: Re: EVENT N°2 « Les feux de Bealltainn »   Sam 25 Fév - 19:35

Moira rassura tout de suite son amie. Et lorsqu’elle affirma qu’il n’y avait aucun problème, Agnès n’eut pas le courage d’aller un peu plus dans le fond du problème et dans la tension qu’elle ressentait pourtant envahir l’atmosphère. Elle se contenta de sourire aux paroles de son amie.  « Me voilà fort aise de le savoir. Cela aurait été dommage qu’un quelconque incident ne trouble cette fête. Nous l’attendions tous avec tellement d’impatience. » répondit Lady Douglas.

Agnès proposa alors un autre verre et presque aussitôt Moira accepta. La Brune eut à peine le temps de demander aux autres que déjà la jolie blonde le faisait à sa place. Elle en profita d’ailleurs pour lui demander de converser en privé. Agnès regarda Moira d’un air intrigué et quitta peu de temps après le bras d’Alistair. « Veuillez m’excuser. Je crains fort que votre sœur n’ait quelque chose à me dire qui ne saurait attendre. » Alistair sourit et acquiesça d’un petit signe de tête. Les deux femmes s’éloignèrent et Moira MacKintosh commença par s’excuser. Agnès rigola avant de lui répondre. « Moira, cela n’est rien voyons. C’est déjà oublié… » Puis la Highlander poursuivit et affirma que toutefois, ce n’était pas de cela qu’elle voulait parler. Agnès s’arrêta et l’écouta alors qu’elles étaient non loin des boissons. « De quoi voulez-vous donc m’entretenir, mon amie. » demanda-t-elle perplexe.

La fête des princes, à Edinburgh, bien sûr qu’elle s’en rappelait. Agnès n’avait pas pu y aller, pourtant elle aurait bien aimé. Ne serait-ce que pour voir ces hommes que son cousin John Leslie soutient. Mais elle était restée cloîtrée chez elle. Alors tout ce qu’elle en savait c’était parce que les autres lui avait raconté et notamment son frère George qui lui s’y était rendu. Il y avait eu un incident et au fond d’elle, Agnès se disait qu’ils l’avaient bien cherché au final. Faire une fête en plein territoire écossais c’était de la provocation purement et simplement. Ses amis Jacobites avaient eu raison de faire ce qu’ils avaient fait. Mais elle leur en voulait aussi de ne pas avoir été plus discret que cela. Maintenant la cause était dans la ligne de mire de ces maudis anglais et ce par leur faute. Agnès opina du chef et laissa Moira poursuivre. Grand bien lui fit parce qu’elle entendit par la suite ne lui plut pas le moins du monde. Un « quoi ! » très sonore s’échappa de sa bouche. « Moira ! Vous n’avez tout de même pas accepté cette invitation ? » demanda rapidement une Agnès Douglas interloquée. Moira précisa qu’il ne s’agissait que d’aller voir une pièce de théâtre mais cela ne sembla pas faire réagir la Brune qui restait définitivement sur la première annonce. Une invitation du prince héritier d’Angleterre et d’Écossé. Cherchait-il donc à acheter la loyauté des écossais en faisant plaisir à leurs femmes, leurs sœurs et leurs filles. Les yeux de la jeune femme voguèrent jusqu’à Caoimhe qui était également invitée aux dires de Moira. « C’est folie Moira. Vous ne devriez pas, ni vous, ni Caoimhe d’ailleurs ! » Agnès fulminait. Elle était furieuse. Furieuse de savoir que ses amies iraient en Angleterre. Dieu seul savait quelles idioties ce prince allait leur faire avaler. Non décidément ce n’était pas une bonne idée. On ne pouvait pas faire confiance aux anglais. « Moira, je ne suis pas d’accord. On ne peut avoir confiance en eux… » ajouta Agnès laissant parfaitement comprendre à son amie qu’elle les tenait pour responsable de la mort de Robert. Mais Moira avait les paroles délicates et rassura tout de même un peu Agnès.  Ce fut à ce moment que la jolie blonde enchaina sur le sujet principal de leur petite discussion privée, son frère. Moira parti, Agnès devait-elle en profiter pour voir un peu plus Alistair. Selon la jeune femme c’était parfaitement cela. Agnès rigola et rougit violemment. Elle se rapprocha de son amie pour lui souffler. « Je n’oublierai pas votre conseil Moira. Mais je ne sais si vous êtes plus présente dans ses pensées lorsque vous êtes là ou non. Nous verrons bien. Mais je gage que vous aurez une réponse à votre retour. D’ailleurs je venais de lui dire que je voulais organiser une petite fête au domaine. Ma réponse lui sera donnée à ce moment-là. » fit lady Agnès en souriant. Évidemment, Moira ne les voyait pas. Mais elle avait appris à les deviner.

Mais alors que les deux jeunes femmes s’approchaient définitivement des boissons, un groupe d’homme en kilt fit irruption dans la plaine. Agnès qui allait prendre un verre pour elle et Alistair ressentit un frisson lui parcourir l’échine. Ses yeux se fixèrent sur les nouveaux venus et lorsqu’elle entendit « Brûler les sorcières ! » elle se mura dans un silence mortifère.  Instinctivement, elle chercha du regard son frère, le reste de sa famille et plus surprenant, le groupe où se trouvait Caoimhe, Alistair, Fergus et Magnus. Dès qu’elle les retrouva, elle prit le bras de Moira et l’entraina vers le groupe alors que quelques hommes armés jusqu’aux dents s’approchaient eux aussi. Arrivées dans leur groupe, elle s’arrêta brusquement lorsqu’elle vit les hommes saisir lady Caoimhe. « Lâchez là ! » cria-t-elle tout en essayant d’aider son amie à se dégager de leur emprise.

_________________

Récompense:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



♛ Arrivé(e) en Ecosse le : 23/01/2017
♛ Messages : 245
♛ Chardons en poche : 457
♛ Mon allégeance va à : Fergus Abercromby


MessageSujet: Re: EVENT N°2 « Les feux de Bealltainn »   Mar 28 Fév - 13:43




Les feux de Bealltainn

Les clans .


C'est la première fois que j'assiste à ce genre de cérémonie et même si je me retrouve un peu perdue dans cette soirée, je dois bien l'avouer, je suis émerveillée par tout ceci. Je découvre petit à petit les coutumes Écossaises et je suis émerveillée comme une enfant de six ans qui apprend la vie. Malgré tout, j'essaye de paraître le plus noble possible pour ne pas attirer l'attention. Cao et Fergus étant occupés avec leurs amis, je me retrouve rapidement seule et même un peu perdue, mais ce n'est pas grave, la solitude ne me fait pas peur et au contraire je profite pour observer les gens et je profite silencieusement de cette soirée parfaitement organisée par les Campbell, je dois dire que notre hôte a fait un excellent travail.

J'essaye de m'approcher du feu mais, ma petite taille ne m'aidant pas je me retrouve rapidement mêlée à une foule mais heureusement Fergus vient me chercher en me proposant de le rejoindre lui et ses amis .

" Oh. Avec plaisir! Je n'y vois pas grand chose ici "

Je lui prends joyeusement la main et nous commençons à partir, malheureusement une scène fît tiquer Fergus et j'assiste à la scène sans rien comprendre. Il y a-t-il un problème avec ce jeune Farquharson ? Je n'en ai aucune idée mais, à voir le regard de Fergus je dirais que oui. Je reste en retrait, ne pouvait pas intervenir dans ce petit malentendu je l'espère et je me fais le plus discrète possible tant en lançant un regard compatissant à mon amie Caoimhe. Mon attention fût rapidement attirée par des bruits des chevaux et mon regard à la fois horrifié et surpris se posa sur une troupe d'hommes habillés en kilt et visiblement ils ne sont pas ici pour faire la fête .

" Brûler les sorcières "


C'est rapidement le chaos, je me rapproche instinctivement de mes amis Ferguson et Cao. Je suis horrifiée lorsque je vois la garde saisir rapidement notre hôte et son apprentie. Qu'est-ce que c'est que cette histoire? Je ne comprends rien. La panique que je ressens ne tarde pas à augmenter lorsque je vois qu'ils prennent mon amie.

" Lâchez là "
Toi aussi, tu viens sale putain de satan  .

Il parle de moi là ? Oui ! Je me débats à la fois paniquée et en colère. Comment osent-ils nous insulter de la sorte? Je pense plus à mon amie qu'à moi, mais je n'ai pas envie de finir sur le bûcher alors je me débats de toutes mes forces, sans succès, car l'homme qui me retient a bien trop de force pour moi et il finit même par me frapper, me laissant presque inconsciente, un filet de sang coulant sur le bord de mes lèvres .


made by © Winter Soldier

_________________

©️PuffDaddy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



♛ Arrivé(e) en Ecosse le : 30/10/2016
♛ Messages : 514
♛ Chardons en poche : 818
♛ Mon allégeance va à : Aux Stuart et au Clan Mackenzie, même si elle n'est pas toujours d'accord avec son Laird et frère Kenneth.


MessageSujet: Re: EVENT N°2 « Les feux de Bealltainn »   Mer 1 Mar - 9:35



Les Feux de Bealltainn




« BRÛLER LES SORCIÈRES »

Discutant avec joie et profitant pleinement de ses retrouvailles avec son amie Flora, Frances ne remarqua pas du tout l’arrivée des perturbateurs. A croire que même leurs fêtes ne pouvaient pas se passer sans un incident et de taille celui-ci, car elle-même était personnellement visée ainsi que son amie Caoimhe et une connaissance, Rose, qui l’avait aidé il y a peu. Et également leur hôte ! Le lien se fit facilement. Les sorcières n’étaient autres que les guérisseuses. Regard presque horrifié vers la Garde qui pénétrait et brisait la foule comme un raz-de-marée, Frances ne passa qu’à une chose : qu’ils ne les attrapent pas toutes. Pas le temps d’être surpris ! Ils n’avaient pas mentionné son amie, mais cette dernière pouvait peut-être bien se faire arrêter seulement parce qu’elle discutait avec elle et s’il l’attrapait, ils découvriraient peut-être bien que Flora aussi apprenait la guérison.

« Flora, mets-toi à l’abri, vite ! »

Hors de question que toutes les guérisseuses ou apprenties guérisseuses soient capturées par des idiots de service ! Oui, des idiots, car c’était exactement ce qu’ils étaient s’ils croyaient sincèrement qu’ils étaient des sorcières. Des inepties ! Elles sauvaient la vie des gens ! Certes, les plantes pouvaient également tuer, Frances pouvait le faire même si elle n’était encore jamais passé à l’acte, m’enfin c’était comme tout. Comme une arme, ce qui importe c’est comment on s’en sert, protéger ou pour tuer, pour une cause. Vraisemblablement, eux, ils se trompés de cause et d’ennemis !

Frances poussa donc Flora sous la table du buffet pour qu’elle s’y cache. Alors qu’elle s’éloignait de cette dernière pour qu’on ne repère pas son amie et pour tenter de rejoindre Kenneth dans cette foule qui devenait plus agité. Malheureusement, un homme de la Garde réussit à la repérer et l’attrapa sans ménagement par les cheveux, lui faisant perdre l’équilibre. Belle robe blanche souillée par la terre et la boue. Frances poussa un cri, tentant tant bien que mal de se débattre, mais il était compliqué d’attraper une dague cachée sous les pans de sa robe lorsqu’un homme qui faisait deux fois votre taille et votre corpulence vous prenez en tenaille. Au moins, il finit par lâcher ses cheveux pour mieux la maintenir.

« Lâchez-moi ! Nous ne faisons aucun mal à festoyer! »

Dans son élan d’angoisse, de colère, de peur et d’instinct qui lui disait de ne pas lâcher coûte que coûte, Frances mordit brutalement la main de son agresseur, qui voulait la faire taire et la calmer une bonne fois pour toute. Il n’apprécia clairement pas. Il la lâcha sur le moment, mais Frances n’eut pas le temps de bouger qu’il lui assena un violent revers de la main en plein visage. Elle tomba par terre, retenant tant bien que mal la vive douleur qu’elle ressentait et qui allait lui laisser une vilaine marque pendant quelques jours…

Code by Sleepy

_________________
My heart lies in the land of my ancestors. Where the thistle grows on the heath
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



♛ Arrivé(e) en Ecosse le : 02/01/2017
♛ Messages : 346
♛ Chardons en poche : 300
♛ Mon allégeance va à : l'Ecosse et à son clan... Mais plus que tout, à sa liberté!


MessageSujet: Re: EVENT N°2 « Les feux de Bealltainn »   Mer 1 Mar - 21:14

Les feux de Bealltainn
“Fêtes nationales ?... Fêtes religieuses ?... Le peuple n'est pas toujours tellement regardant, quant à l'origine de ses joies. Pourvu qu'il s'amuse, il n'en demande pas davantage.”
Dès qu'elle senti l'ambiance aux alentours varier négativement suite à l'arrivée de Fergus dans leur groupe - ce dernier tentait d'éloigner Caoihme d'eux et, plus précisément, de Magnus - Moira tenta d'apaiser la situation.
Chose qui finit se produire quand Alistair et Agnès - partis danser - revinrent à eux en sentant la tension dans l'air. Evidemment, ils les questionnèrent mais Moira prit les devants en disant qu'il n'y avait pas de problème par crainte que si elle laissait Fergus, Caoihme ou Magnus répondre cela s'envenime dans une espèce de guérillas.
Vu l'importance des festivités et par respect pour Lady Campbell, elle ne laisserait pas ça arriver!
De plus, vu le nombre de feux allumé, il valait mieux éviter les bagarres générales!

Préférant s'éloigner du groupe et ayant quelque chose à dire à Agnès, elle prit la direction de la table des boissons en profitant de l'offre de sa meilleure amie et hypothétique future belle-sœur. Sur le chemin, elle lui annonça sa rencontre avec l'héritier du trône d'Angleterre et - même si cela lui faisait grincer les dents - peut-être de celui de leur chère Ecosse. Elle lui dit aussi pour l'invitation et son futur départ pour le palais royal de l'Angleterre. Evidemment, Agnès réagit...Pas très bien, puisqu'elle lâcha un "quoi" sonore... Tellement sonore qu'elle se demandait si ceux à côté ne les regardaient pas. « Moira ! Vous n’avez tout de même pas accepté cette invitation ? » Elle soupira: avais-je le choix? Vous connaissez mon avis sur eux depuis...depuis le meurtre de Tavis. « C’est folie Moira. Vous ne devriez pas, ni vous, ni Caoimhe d’ailleurs ! » Elle soupira: la situation est assez sensible comme ça. Ne vous inquiétez pas... Vous connaissez ma famille, elle ne me laissera pas partir sans serviteurs! Surtout que... elle marqua une pause: je mettrais ma main à couper que le prince ignore que je suis un aveugle. J'aurais donc une bonne excuse pour me justifier d'avoir emmené mes serviteurs. D'ailleurs, parlant de serviteur...Où est la mienne? Agnès ne répondu pas...Comme perdue dans ses pensées avant de: « Moira, je ne suis pas d’accord. On ne peut avoir confiance en eux… »

Elle re soupira: écoutez...Me croyez-vous si naïve? Je sais que le prince compte certainement faire de moi...Sa maîtresse elle eu une mine de dégoût. Alors déjà qu'elle imaginait très mal devenir l'amante d'un homme sans être la femme légitime du concerné...La c'était pire! Et avant ça, il me racontera tout le bien fondé de l'entreprise de rendre l'Ecosse anglaise et tout le baratin habituel! Mais...Je ne marcherais pas! Ils ont tué Tavis, le futur Laird de mon clan et le futur mari de Caoihme! Les anglais ne me toucheront pas! Ni moi ni Caoihme, pour plus être précise!

Finalement, elles parlèrent d'Alistair et de ses futures noces avec Agnès. Moira proposa, pour aider la prise de décisions des deux principaux concernés, de profiter de son absence pour faire plus amples connaissances. « Je n’oublierai pas votre conseil Moira. Mais je ne sais si vous êtes plus présente dans ses pensées lorsque vous êtes là ou non. Nous verrons bien. Mais je gage que vous aurez une réponse à votre retour. D’ailleurs je venais de lui dire que je voulais organiser une petite fête au domaine. Ma réponse lui sera donnée à ce moment-là. » elle répondu au sourire de son amie, ravie qu'elles soient sur la même longueur d'onde. Ne vous inquiétez pas, il m'a juré de faire des efforts!

Soudain, elle entendit un léger brouhaha qui gagna vite en intensité. Puis, elle senti Agnès se "tendre". Agnès...Que se passe t'il? Une voix forte à la fois grave et grasse beugla, répondant à la place son amie: « Brûler les sorcières ! »
Quelques secondes plus tard, Agnès lui agrippa le bras et elles se mirent à courir vers leur groupe. Moira en lâchant le verre de cidre qu'elle avait en main et son contenu se répandit dans l'herbe de la lande.

Près du groupe, Moira entendu Caoihme crier. Cri dont Agnès répondu aussitôt: « Lâchez là ! » Caoihme était attaquée? Agnès la lâcha et elle s'agrippa à sa canne comme à un morceau de bois dans un torrent en furie. Cependant, elle la lâcha, surprise, quand une main lui attrapa le bras en beuglant: t'es pas mal toi! Viens voir par ici Elle tenta de se débattre en criant: ALISTAIR! PERE! MERE! Une autre personne surgit, Alma, sa servante: Lâchez ma maîtresse! dégage de là, la catin! elle se recroquevilla quand elle entendu quelque chose fendre l'air. Mais elle comprit vite que ce quelque chose ne lui était pas destiné quand elle entendu le cri perçant de douleur d'Alma. Ce guerrier de la Garde avait abattu son épée sur une femme innocente! ALMA! Elle résista au mieux, mais ne sachant pas où étaient les "ennemis", elle se contenta de donner des coups dans l'air qui firent rire son geôlier. Cependant, ces rires furent remplacer par un cri sourd et un affreux gargouillis suivi de:ça c'est pour Alma! et ça: elle entendu encore quelque chose fendre l'air, une épée et un autre cri, plus puissant de douleur : et ça c'est pour ma sœur! tout en insultant son assaillant en gaélique. Il le repoussa et son corps, d'après le son, tomba mollement à terre.
Elle resta paralysée de terreur jusqu'à ce que deux bras puissants la prirent en étau. Elle reconnu la poigne et l'odeur de son aîné et répondu à l'étreinte:tout va bien...Je suis désolé! lui chuchota t'il, tremblant. Alistair haïssait la violence, la guerre et le fait d'être obligé de tuer le répugnait. Mais quand quelqu'un qui lui était cher était la cible, il était capable de mettre ses convictions de non-violence de côté. Moira renifla: Où...Où est Agnès? Caoihme va bien? Où sont les autres? Respire! On va les retrouver! Il se baissa pour récupérer la canne de sa cadette et lui mit dans les mains. On va les retrouver, d'accord? Moira dodelina fortement la tête après avoir essuyé ses yeux.

_________________
Moira MacKintosh
Nous traversons nos ponts quand nous arrivons à eux, et les brûlons derrière nous. il ne nous reste rien pour trouver le chemin parcouru à part le souvenir d'une odeur de fumée et l'idée que peut être cette fois là, nos yeux ont pleuré.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



♛ Arrivé(e) en Ecosse le : 05/10/2016
♛ Messages : 571
♛ Chardons en poche : 673
♛ Mon allégeance va à : Aux vrais prétendants !


MessageSujet: Re: EVENT N°2 « Les feux de Bealltainn »   Jeu 2 Mar - 23:00



Tous & Ferguson
   Les feux de Bealltainn

O
ui en effet il y avait un problème et un gros problème. Fraquharson était un menteur, je le sentais au plus profond de mon être ce type ne pouvais pas avoir tué trois soldat anglais, n'oublions pas que l'armée britannique est la meilleure du monde. Je l'ai battu en combat amical lors d'une visite dans le nord. Je ne pense pas forcément être meilleur que les tuniques rouge mais contre trois il est certain que je ne ferais pas le poids donc c'est évident que lui non plus. C'est donc un menteur qui avec ses grands yeux fait palpiter le jeune coeur de ma soeur comme si je n'avais pas encore assez de chose à penser je ne voulais pas en plus devoir m'occuper de ses déboires amoureux. Je pense qu'il faut que je la marie rapidement. Mais en même temps une part de moi m'en veux de penser cela car Caoimhe mérite un mariage avec de l'amour, je ne veux donc pas la marier à n'importe qui. Mais ce qui est certain c'est qu'elle est trop bien pour un bâtard. N'oublions point qu'elle est la soeur d'une Laird même d'un clan modeste elle reste la seconde femme la plus influente après la Lady. Dans le cas présent comme je ne suis pas encore marié elle est la Lady.

« Caoimhe on est en famille ne me force pas à t'obliger » Dis-je en grinçant légèrement des dents. Il faut dire que l'alcool n'aidait pas j'avais tendance à perdre mon sang-froid bien plus rapidement. « Moira quelle joie de vous revoir. Je n'en doute point cependant voyez vous notre petite famille se trouve en haut de la bute. Nous ne sommes pas nombreux vous comprendrez qu'en ces temps de fête j'apprécie que ma soeur soit à mes côtés ? »

J'avais été poli mais ne laissais aucune place à la discussion. Caoimhe viendrait avec moi même si je dois l'en forcé ce qui me désolerais bien sûr mais j'ose croire que ma soeur est intelligente et qu'elle se rendra compte d'elle même que j'obtiendrai quoi qu'il se passe ce que je veux. Fraquharson n'avait qu'a bien se tenir s'il tentait d'aller contre ma décision.

Cependant notre éventuelle altercation fût interrompu par des cris barbares. En tournant la tête je reconnu la Garde ces hommes étaient des voleurs qui ne pensaient à ses remplir les poches. Plusieurs d'entre-eux attrapèrent la pauvre maitresse de cérémonie et son apprentie et un autre attrapa le bras de ma soeur, MA SOEUR ! Sans parler de Rose qui était descendue à mes côtés, aussi discrète qu'une petite souris.

« Veuillez ôtez vos mains de mes soeurs ou vous allez tâter de ma lames ! »

M'exclamais-je alors qu'il tentaient d'emener Caoimhe et Rose. J'avais dégainé mon épée prêt à en découdre. Mais en gentleman, je leur laissais la possibilité de les lâcher avant d'attaquer comme un sauvage, ce que je fit pour libéré Rose qui était la plus proche de moi.

« Cache toi ! » Lui criais-je alors que le combat avec son ravisseur commençait et en même temps j'essayais d'attaquer l'autre, celui qui avait Cao.

WILDBIRD

_________________


A mhic un de diabhoi. + N’oublies jamais ce que tu es, car le monde ne l’oubliera pas. Puise là ta force, ou tu t’en repentiras comme d’une faiblesse. Fais-t-en une armure, et nul ne pourras l’utiliser pour te blesser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



♛ Arrivé(e) en Ecosse le : 26/01/2017
♛ Messages : 184
♛ Chardons en poche : 555
♛ Mon allégeance va à : Officiellement, à son clan et la cause jacobite. Officieusement, à l'Angleterre...?


MessageSujet: Re: EVENT N°2 « Les feux de Bealltainn »   Ven 3 Mar - 2:12

Alors qu’il venait de rassurer Ferguson Abercomby sur le fait que sa sœur ne risquait rien en sa compagnie, celui-ci ne daignait même pas lui répondre personnellement. Ce manque de respect dont il avait été victime toute sa vie l’irritait au plus haut point mais il excellait depuis longtemps dans l’art de le cacher. En fait, cela ne l'irritait même plus. Il trouvait juste que c'était pathétique. Il l’avait bien fallu.
« Caoimhe on est en famille ne me force pas à t'obliger »,
avait il dit.
Alors que la jeune MacKintosh tentait de convaincre le laird de mettre les désaccords de côté pour profiter de la fête, Ferguson ne changea pas de position ;
« Moira quelle joie de vous revoir. Je n'en doute point cependant voyez vous notre petite famille se trouve en haut de la bute. Nous ne sommes pas nombreux vous comprendrez qu'en ces temps de fête j'apprécie que ma soeur soit à mes côtés ? » Une fausse politesse qui montrait bien son intransigeance.

Magnus n’allait ni s’énerver pour si peu, ni mendiait la présence la sœur de Fergus. Il serait très malvenu qu’un batard comme lui conteste la décision d’un laird, n’est ce pas ? De toute façon, les écossais n’avaient malheureusement aucune chance contre les anglais. Fergus Abercomby perdrait tout, tôt ou tard, s’il continuait sur cette voie, tandis que Magnus recevrait sa demeure promise et serait connu sous le surnom qu’il méritait vraiment ; Magnus the Great.

« Le laird a parlé. », dit Magnus, d’un air des plus calme, levant son verre de bière comme en signe de résignation et de respect de la décision prise. Il savait où était sa place. Sa place actuelle. Pour l’ instant. Et puis, comme il n’était pas rentré dans ce jeu belliciste qu’avait tenté de lancé Fergus, déjà bien alcoolisé, c’était lui qui avait l’air du plusdiplomate et du plus intelligente tandis que Fergus se tentait de ridicule et de manque de maitrise de soi injustifiée. Le batard Farquhason pris congé après avoir bu une gorgée de son verre et adressée un sourire aimable et une inclinaison de tête aux dames, ainsi qu’une simple inclinaison au laird. Evidemment, il se doutait que son départ ne ferait que renforcer l’image négative de Ferguson dans une telle situation. Pratiquement pousser un homme à s’éloigner de leur cercle de conversation car il n’est pas aussi bien né, alors qu’il est un héros jacobite…C’était petit, n’est ce pas ?

C’est à ce moment que la garde fit irruption sur les lieux du rituel, poussant des cris de haine. L’organisation d’un rite paien n’avait sans doute pas plu à ces très pieux catholiques. « Brulez les sorcières », scandaient il. Magnus regarda autour de lui. La panique s’était introduite partout. Plusieurs s’était emparé de ce qui semblait être une servante du clan Abercomby et de Caoihme.

Il n’entendit pas ce que Fergus scanda, mais c’était évidemment une menace, alors que les ravisseurs tentaient d’emmener les deux femmes. Fergus avait dégainé. Un mouvement de panique s’était emparé de toute la foule. Magnus avait été tenté d’imiter Fergus et de dégainer à son tour et de rejoindre le duel. Mais il eut une meilleure idée. Les nobles étaient toujours trop orgueilleux pour réfléchir, toujours à devoir montrer qu’ils étaient les plus forts. Les batards avaient moins d’orgeuil, et donc plus de neurones. Un meilleur cocktail, selon Magnus. Le batard contourna la panique pour courir à son cheval. Une attitude qui pourraient en choquer plus d’un ; le batard chanceux était il finalement un lâche ? Mais pour dire vrai, personne ne le regardait lui en ce moment. Les regards étaient bien occupé ailleurs. Après avoir dégainé, il coupa la corde qui servait à attacher sa monture à l’arbre et grimpa sur sa selle. Au galop, il retourna vers le groupe qu’il avait récemment quitté. Ferguson affrontait en duel l’homme qui s’était emparé plus tôt de sa  servante tandis que l’autre garde détenait toujours Caoihme.

Avec les cris et les bruits de tout côté,  le ravisseur de Caoihme , qui tentait de s’échapper en vain, ne pouvait prendre la fuite tant qu’il ne maitrisait pas la jeune fille. Magnus le fit saisir de quoi assomer la prétendue sorcière. Mais le garde fut stoppé net dans son mouvement pour la lame d’une épée venue de l’arrière qui d’un coup sec, lui trancha la gorge. Ferguson Abercomby aurait sans doute encore à dire que cela n’était pas honorable de vaincre quelqu’un par derrière. Mais qu’il parle.

L’emprise autour de la rousse se desserra alors immédiatement alors que le corps de son ravisseur tombait au sol. Magnus sauta de sa monture.

« Deuxième fois que je vous sauve la vie », dit il en sautant. Il ne lui avait pas vraiment sauvé la vie au sens littéral du terme la première fois, mais cette fois ci, c'était bien le cas. « Prenez mon cheval, courez. », ajouta t il. Il rejoint ensuite le duel qui opposait Fergus à deux hommes. Un autre homme voyant la victime de Magnus tomber au sol s’était en effet jointe en renfort à la garde. Le deux contre un n’étant guerre équitable, l’aide d’un batard serait sans doute la bienvenue.

_________________
    xxx xxx
    MAGNUS, from the latin « great » | the lucky bastard
    When I came back from England, I had a strange though walking through Invercauld's doors. « Anyway», I though « It is still good to be home». Was it ? Surprised by my own thinkings, I've asked myself. « Is Invercauld my home ? I've never felt at home in Invercauld, have I ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: EVENT N°2 « Les feux de Bealltainn »   

Revenir en haut Aller en bas
 
EVENT N°2 « Les feux de Bealltainn »
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» [salon] Japan Event... à Clermont-Ferrand !!!
» Feux de navigation et remorquage
» Movie and Comic Event (18 au 19 Septembre 2010)
» Japan event clermont-ferrand 6-7 novembre 2010
» Pin Event au phantom Manor

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FLOWER OF SCOTLAND ♔ :: Les Highlands :: The South :: ♛ Les Clans du Sud :: ♛ Terres Campbell-
Sauter vers: