AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Toute vérité n'est pas bonne à dire ¤ Kenneth Mackenzie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité






MessageSujet: Toute vérité n'est pas bonne à dire ¤ Kenneth Mackenzie   Jeu 27 Juil - 17:41



Toute vérité n'est pas bonne à dire




Au bordure d’une des fenêtres du Château de Leod, Frances regardait la pluie tomber. Un regard vide, lointain. Elle était là sans être vraiment là. Ses pensées étaient toutes dirigées vers les derniers mois qui venaient de s’écouler. Notamment le mois d’août. A vrai dire, si cet été n’était pas le plus meurtrier que les écossais avaient connus, il était assurément l’un des plus difficiles et compliqués qu’ils avaient eu à vivre. Les terres Mackenzie n’avaient pas fait exception. Malheureusement, beaucoup de leurs gens sont morts de maladies ou des fortes chaleurs qui n’ont pas fait du bien à leurs récoltes.. Toute la famille avait mis la main à la pâte, que ce soit Ronald, Frances ou même Kenneth. Ses frères s’étaient occupé des récoltes et quant à Frances, en tant que guérisseuse, des personnes malades. Ils avaient d’ailleurs été eux-mêmes touchés puisque Mary avait été méchamment souffrante ces derniers mois.

Heureusement, le pire était passé. C’était du moins ce que la jeune Frances s’était dit, mais arrivé mi-septembre, elle apprit la terrible nouvelle : la mort de Caoimhe Abercromby. Elle était une de ses plus proches amies et l’annonce de son décès avait été un coup dur pour Frances. Elle n’imaginait pas alors la souffrance que devait endurer son frère Fergus… Rien que de penser à son amie, Frances chancela et dû s’appuyer sur le rebord d’une des chaises du grand-salon avant de s’y installer.

Il était tôt ce matin-là et elle n’avait encore rien avalé. Le petit-déjeuner était pourtant servi sur la table, mais rien ne l’a tenté. Même pas sa bonne petite tarte aux noisettes qu’elle aimait tant. Peut-être qu’un peu de compagnie serait la bienvenue… Frances n’avait pas encore croisé ses frères ce matin et vu son humeur morose, elle ne serait probablement pas de bonne compagnie. Comment l’être après une telle annonce ? D’autant plus qu’à la perte d’un nouvel être cher, son esprit lui remémore la tragique mort de son jeune frère, Nicholas. En l’espace de deux ans, elle venait de perdre son petit frère et une très chère amie. Sans compter les nombreuses victimes de cet été meurtrier… Frances avait espéré que cette année serait meilleure que la précédente. Ses espoirs étaient tombés à l’eau et ce n’était pas encore finit. Les mauvaises nouvelles n’allaient pas tarder à s’enchaîner et tout aller devenir encore pire. Frances ignorait encore à quel point, en étant sagement assise à cette grande table pour le petit-déjeuner.

Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas
Invité






MessageSujet: Re: Toute vérité n'est pas bonne à dire ¤ Kenneth Mackenzie   Dim 3 Sep - 18:46



Frances & Kenneth
   I'm your laird not only your brother

O
ctobre était là, je venais de rentré d'une récéption, celle de l'anniversaire de Lady Sybil, une amie chère à mon coeur son seul défaut étant d'être une Fraser. Cela avait été, comment dirais-je... mouvemanté en effet le père de celle-ci lui annonça son mariage avec Lord Ransom, le général de la garnison de Fort William. Un homme plutôt agréable, je l'avais accueilli un jour lors de son entrée en poste au mois de mai si mes souvenirs sont exacte. Un homme plein de bon sens, un anglais certes mais il me semble plutôt intelligent et le genre d'homme avec qui il est possible de discuter. Forcément Sybil de sembla point enchantée de cette union mais je me suis promis de lui écrire afin de la convaincre de voir les bons côtés d'une telle union. Après tout Lors Ransom était Comte d'Ellesmere, un homme riches possédant plusieurs terres. La jeune femme sera a l'abri du besoin, de plus il n'appartient point aux femmes de décider de qui elles épouserons malheureusement pour elle. En parlant de cela, je ne m'était toujours pas décidé concernant l'amitié de ma soeur avec Alexander Fraser. J'avais reçu une lettre remplie de louanges de la part de Janet Abercomby, mais il restait un Fraser et unir ma soeur à ce garçon ne me semble pas des plus judicieux.

Cependant les histoire de mariage attendront. Je reçu un courrier ce matin lors du petit-déjeuner que je partageais avec Ronald et Mary. Frances ayant préféré resté dans sa chambre. Une lettre avec le sceau du Comte d'Ellesmere.

Mon très chère Laird, ect.... Mes yeux survolèrent les banalités pour atterrir sur "votre soeur", "réunion jacobites", "présence avérée". Mon teint passa part toutes les couleurs avant que je ne repose la lettre la donnant à Ronald

« Tu le savais ? »

Demandais-je sèchement. Il secoua la tête continuant de manger. je m'excusais auprès de ma douce épouse et pris congé, cette nouvelle m'avait coupé l'appétit. Je montais les escaliers et ouvris la porte de la chambre de ma soeur au diable les bonne manière cette jeune fille se payais délibérément ma tête. Tout comme notre frère. J'essayais d'être un laird bon, compréhensif et gentil mais que ma famille n'oublie pas que c'était moi le dirigeant Nicholas l'avait oublié et avait été trop loin Frances frôle le code et ce de plus en plus souvent.

« Comptais-tu me parler de ta petite réunion secrète jacobite ? »
Lâchais-je sans préambule en fixant ma soeur qui avait une regard triste et mélancolique. « Tu as amener notre nom dans une réunion rebelle dont les protagoniste sont susceptible d'être accusé de trahison envers le roi ? Dois-je te rappeler ma pauvre soeur que en faisant cela tu mets a défaut mon autorité sur le clan et il me semblait que nous en avions déjà parlé ! Je me fiche pas mal de tes opinions ou de ce que tu peux bien penser de moi tu est ma soeur et je suis ton Laird. Je ne veux pas être associé à cette cause perdue. car tu as beau croire le contraire c'est une cause perdu d'avance. Reviens un peu sur terre et regarde autours de toi les écossais n'arrivent déjà pas à se mettre d'accord sur la couleur du ciel ! Crois-tu si naïvement qu'ils pourrons marché d'un seul pas pour affonter l'armée la plus puissante du monde ce d'autant qu'il me semble que ce n'est pas toi qui portera les arme mais les homme de notre clan ! Des hommes qui ont une famille à nourrir des champs à cultiver et une vie à vivre ! »

Oui j'étais énervé, la dernière fois que je m'étais mis dans un tel état de rage c'était le jouer de la mort de Nicholas lorsque celui-ci avait été trop loin, lorsque je n'ai plus pu me contrôler.


WILDBIRD
Revenir en haut Aller en bas
Invité






MessageSujet: Re: Toute vérité n'est pas bonne à dire ¤ Kenneth Mackenzie   Mer 6 Sep - 11:28



Toute vérité n'est pas bonne à dire




N’ayant pas d’appétit, Frances était retournée dans sa chambre. Elle eut à peine le temps de s’asseoir au bord de sa fenêtre et de contempler les jardins de leur château que la porte s’ouvrit d’un coup, laissant place à un Kenneth en furie. Frances eu un temps d’arrêt, presque figée sur place alors que son frère aîné lui hurlait dessus. Pourquoi était-elle étonnée ? Ce n’était pas la première fois qu’ils se disputaient et ce ne sera probablement pas la dernière fois qu’elle verrait Kenneth si énervé, mais elle ne s’était pas préparée à le voir si furieux. D’habitude, ils y allaient crescendo, ce n’était pas le cas cette fois-ci et Frances le compris dès ces premiers mots. Il venait d’apprendre pour sa petite incartade. Enfin petite… Plutôt grosse et elle le savait pertinemment sinon elle ne se sentirait pas si petite à l’heure actuelle. Frances savait qu’il l’apprendrait un jour ou l’autre et ce jour était aujourd’hui. Sans broncher, elle encaissa en silence, car il avait raison. Du moins, en partie. Elle n’était pas prête à accepter que leur cause était une cause perdue d’avance, mais ce qui finit par la réveiller et fit tourner son sang furent les dernières paroles de son frère.

« Je t'interdis d'insinuer que je ne me soucis pas de nos gens!! Tout une armée peut très bien être décimée sans lever les armes, sans faire de victimes de notre côté et tu le sais tout aussi bien que moi ! » lança-t-elle en se levant pour faire face à Kenneth.

Oui, c'était possible. Quelques gouttes de poison parfaitement dissimulée dans un repas que l’on sert à une armée peuvent faire des ravages. Le seul souci est d’entrée et de sortir sans être vue et sans laisser une seule trace. Le savoir d’empoisonner qui fait partie des secrets de famille, du sien et que les Mackenzie veillent à garder secret pour protéger leur famille. M’enfin, ce n’était pas ce qui venait d’énerver Frances. C’était le fait qu’une fois de plus il jugeait et accablait avant de comprendre. Il ne lui avait même pas laissé le temps de s’expliquer l’accusant sans le moindre doute. Il est vrai qu’il n’y avait pas de doute à y avoir, elle était bel et bien présente à cette réunion, mais pas pour la raison qu’il lui crachait au visage.

« Oui j’y suis allée. Non je ne regrette pas. Et si au lieu de m’accuser, tu me laissais t’expliquer tu saurais que je n’y suis pas allée pour la cause ! Mais non, tu n’écoutes jamais, tu ne cherches pas à comprendre ! »

Pour être tout à fait franc, Frances non plus n’essayait pas de comprendre la position dans laquelle se trouvait Kenneth à chaque fois que de telles choses arrivées. Peut-être était-il temps qu’ils y arrivent. Lâchant un soupir de colère et d’exaspération, Frances dépassa son frère pour fermer la porte à clé ; les serviteurs n’avaient pas à connaître l’objet de leur discussion même si leurs éclats de voix iraient bien au-delà de ces quatre murs. Elle prit une grande inspiration pour se contenir, se retourna pour s’appuyer contre la porte et regarda Kenneth droit dans les yeux.

« Je ne te mentirai pas. Croire en la cause a été une des raisons pour lesquelles j’ai accepté de me rendre secrètement à cette réunion, mais ce n’est pas la principale raison… Je… » Frances ne put soutenir d’avantage le regard lourd de rage de son frère et détourna les yeux. « La lettre était adressée à Nicholas… » Kenneth n’allait peut-être pas comprendre le besoin qu’elle ressentie d’aller là-bas. Il semblait avoir pris cet acte comme un énième acte de rébellion de sa part, mais ce n’était pas le cas et si elle ne tentait pas au moins de le lui dire une fois, il n’allait pas le deviner. « Crois-le ou non, mais j’y suis allée pour comprendre d’avantage Nicholas. Voir ce qui l’animait tant, concrétiser tous ses actes et sa croyance. Etre liée à lui une dernière fois… »

Une sorte de deuil. Frances avait toujours du mal lorsqu'il s'agissait de leur petit frère, elle n'arrivait pas à passer à autre chose. Malgré tout elle ne pouvait pas sortir Nicholas comme excuse à chaque fois. Cela faisait plus d’un an désormais qu’il avait disparu et pourtant sa perte pesait encore lourdement sur son cœur. Mais c’était bien la dernière fois qu’elle faisait cela. Inutile d’y retourner pour finir par se demander ce qu’elle faisait là-bas. Désormais, en toute connaissance de cause, Frances pouvait affirmer cruellement qu’elle n’y avait peut-être pas sa place, à part pour agir et informer discrètement dans l’ombre. Ou pour réfugier ceux qui seront blessés. Elle pourrait les cacher et les soigner. Au moins ça…

« Il n’y aura pas d’autre fois. » lui affirma-t-elle droit dans les yeux avec un regard déterminé pour clairement lui faire comprendre qu’elle avait obtenu ce qu’elle était partie chercher, qu’elle avait compris quelque chose et que Frances ne se rendrait pas à d’autres réunions jacobites. Par contre pour l’heure, elle ne pouvait pas jurer qu’elle ne sera pas liée à la cause d’autres façons et qu’elle l’abandonnait. Frances n’était pas encore prête à lâcher la cause jacobite.

Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas
Invité






MessageSujet: Re: Toute vérité n'est pas bonne à dire ¤ Kenneth Mackenzie   Lun 23 Oct - 22:24



Frances & Kenneth
   I'm your laird not only your brother

O
h oui Kenneth était en colère, dans une colère noire Frances étais une petite sauvageonne qui n'avait guère d'égare pour ce qu'il essayait de faire, entreprendre et de créer. Sa jeune soeur était son exacte opposé et malgré le fait qu'il l'aimait le laird avait beaucoup de mal à excuser son comportement.

« Il n'y a aucun honneur à gagner une guerre sans se battre »

Lâchais-je simplement. Il ne fallait pas non plus croire qu'il était couard, si guerre il devait y avoir autant qu'il y ai une bataille. MacKenzie s'était un peu adouci enfin il ne criait plus mais son ton était plus froid que les neiges d'hiver.

« En effet je suis las de cautionner l'attitude de ma jeune soeur n'oublie pas qui je suis et que c'est a toi de comprendre mes positions. Je ne suis plus uniquement ton frère ! Mais ça ça te passe au dessus. Tu crois que cela m'amuse de devoir te chaperonner ? D'être forcé de te surveiller. Tu n'est plus la fille du Laird Frances mais sa soeur tu as des responsabilités envers moi et la principale et d'être en accord avec moi du moins en apparence ! »

Le laird croisa les bras alors que sa soeur fermait la porte de sa chambre comme si cela allait empêcher tout le château de jaser sur le fait qu'il se disputaient, chose qui arrivaient de plus en plus souvent depuis la mort de Nicholas. Frances et lui n'avaient jamais été très proches dans l'absolu mais la mort du cadet avait complètement chamboulé l'équilibre fragile de la famille. Cependant, il accepta d'écouter sa jeune soeur, il était trop sensible, il le savait. Frances le faisait tourner en bourrique et s'était très agaçant de s'en rendre compte. Il soupira, voici donc le fin mot de l'histoire, Nicholas, encore et toujours, même sous forme de squelette son petit frère continuait d'être insupportable.

« Ecoutes Frances, Nicholas est mort, ce n'est pas en allant trainer dans des lieux comme ça que tu verras son fantôme. Il est temps que tu fasse ton deuil. » Il finis par s'assoir près de la fenêtre de la chambre. « Bien, n'y vois pas un lien direct avec notre dispute mais j'ai reçu une proposition pour toi que je ne peux pas me permettre de refuser. Et cela te mettra en sécurité  dans le cas ou il y a belle et bien une révolte jacobite. »

Il est vrai que ce n'était peut-être pas le moment idéal mais de toute façon Frances ne serait pas contante, donc autant l'avertir durant une dispute cela en fera une de moins. Le Duc de Cumberland n'était pas le choix que Kenneth aurait fait pour sa soeur, mais lorsque le prince d'Angleterre vous demande la main de votre soeur, il est très difficile de refuser, voir impossible au final, si il voulais protéger son clan.


WILDBIRD
Revenir en haut Aller en bas
Invité






MessageSujet: Re: Toute vérité n'est pas bonne à dire ¤ Kenneth Mackenzie   Mer 1 Nov - 15:09



Toute vérité n'est pas bonne à dire




En silence, Frances encaissa les remontrances de son frère. Elle savait qu’elle avait été en tord et qu’il était préférable de ne plus tirer autant sur la corde comme elle avait fait. Elle en avait abusé cette année et malgré tout, elle s’en excusait difficilement, car égoïstement, elle en avait besoin pour avancer et pouvoir tourner la page. Comment ses frères arrivaient-ils à aller de l’avant ? Leur sœur avait parfois l’impression qu’ils l’avaient oubliée et étaient indifférents. Elle savait bien que ce n’était que le fruit empoisonné des pensées négatives et du chagrin. Il fallait passer par-là, mais elle ne pouvait pas lui jurer de taire son farouche tempérament. Néanmoins, Frances avait consciente qu’elle devrait faire des efforts, mais peut-être pas qu’ils seraient pour tout de suite…

Alors que Kenneth prenait place près de la fenêtre, Frances s’avança et s’assied sur le bord de son lit pour se calmer. Lorsque son frère reprit la parole, elle lui lança un regard surpris. Il choisissait bien son moment ! Il voulait vraiment parler de ça maintenant ? Elle n’était pas certaine de pouvoir calmer sa colère. C’était un sujet délicat, mais il avait tenu compte de leur discussion à ce propos. Kenneth lui avait promis qu’il la préviendrait lorsqu’il recevrait la demande d’un potentiel prétendant qu’il jugerait digne et chez qui sa sœur serait en sécurité, autre que le fils Fraser. Frances se doutait donc qu’il ne s’agissait pas d’Alexander. Une promesse que Frances apprécia et c’est pour cela qu’elle ne monta pas tout de suite sur ses grands chevaux, attendant la suite. Après tout, elle ignorait encore si elle devait le regretter ou pas, mais les dires de son frère ne la rassurait pas en ce sens. Kenneth venait de lui dire de ne pas y avoir un lien direct avec leur dispute. Et la mettre en sécurité au cas où ? Frances fronça les sourcils.

« Une proposition que le Laird Mackenzie ne peut refuser ? » répétât-elle légèrement narquoise. « On fait partie d’un des plus anciens et puissants clans, je ne vois pas quel écossais ne pourrais-tu pas refuser si tu le souhaitais. »

S’il s’agissait d’un écossais, mais si c’était le cas, pourquoi parler de l’éloigner le plus possible d'une révolution? Ce serait uniquement possible si Frances quittait l'Ecosse, chose qu'elle ne ferrait pas. Pourquoi quitterait-elle son pays?

* Parce qu'une femme n'a d'autre choix que de suivre son époux lorsqu'elle se marie. Non...*

Frances espérait qu’il n’avait pas osé… Un silence des plus désagréables s’installa entre eux. Comme pour illustrer la tension grandissante, un grondement extérieur retentit, suivi d'une pluie battante.

« Sauf si… Kenneth. Tu...»

Non, il ne lui avait pas promis de ne pas la marier à un Anglais. Il lui avait bien dit qu'en tant que Laird, il ne pourrait peut-être pas tenir parole, mais il pouvait tout de même prendre en compte son avis aussi. Elle savait bien que ça ne se passait pas ainsi, mais elle était son unique soeur! Frances enfonça ses ongles sur l'édredon de son lit, se retenant pour ne pas éclater. Il ne lui avait pas confirmer, mais elle redoutait déjà tellement sa réponse. Il fallait tout de même qu'elle sache. Le plus tôt et le plus rapidement serait le mieux.

« Qui demande ma main ? »

Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Toute vérité n'est pas bonne à dire ¤ Kenneth Mackenzie   

Revenir en haut Aller en bas
 
Toute vérité n'est pas bonne à dire ¤ Kenneth Mackenzie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» toute verité n'est pas bonne à dire
» problème dans le mode masque photoshop!!!
» Bonne année, bonne santé 2012 à toutes et à tous!
» A toute personne voulant boire un verre a une bonne nouvelle
» L'impensable vérité

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FLOWER OF SCOTLAND ♔ :: Les Highlands :: The North :: ♛ Les Clans du Nord :: ♛ Terres MacKenzie-
Sauter vers: