AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 My futur is in your hands | Fiona

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage



♛ Arrivé(e) en Ecosse le : 16/09/2017
♛ Messages : 36
♛ Crédits : Echo des plaines
♛ Personnages principaux : Sybil Fraser de Lovat - 20 ans - Fiancée/Mariée au Comte d'Ellesmere | Présentation

Moira Farquharson - 20 ans - Fiancée/Mariée à Simon Junior Fraser de Lovat | Présentation

Mary Stewart - 20 ans - Mariée à Kenneth MacKenzie | Présentation


MessageSujet: My futur is in your hands | Fiona   Ven 27 Oct - 0:39

My futur is in your hands, Mum..
4 novembre 1742

Le temps se rafraichit très vite en notre saison. D'ici quelques semaines, la petite princesse des Farquharson devra penser à porter une tenue plus adaptée à la couche blanche qui n'est plus loin de montrer le bout de son nez. Le vent se fait plus fort et plus froid que les précédents jours. En même temps, c'est le temps qu'on la famille chaque année. Quelques jours s'est passée depuis les événements de fin octobre et de la colère de sa mère. Moira était debout de bonne heure et elle avait pris le temps d'aller prier à la chapelle pas moins de trente minute après son levée. Habitude familiale... Ou cela l'a été durant un long moment. Avant, elle était souvent accompagnée mais depuis peu, elle s'y rend seule. La brunette est peut-être jeune mais elle a eu un bon professeur à travers sa mère. Sa mère... Son surnom de Lionne des Highlands ne vient du hasard et on peut dire que sa mère mérite sincèrement son surnom. Jusqu'à maintenant, Moira a toujours discuté avec sa mère même lorsqu'elle était sous la tutelle des gouvernantes. Moira apprécie sa vie ici mais n'apprécie pas la tournure des évènements au sein de son clan. Oui, elle se doutait. Pire encore, elle sait que quelque chose finira par arriver mais la question serait plutôt : quand ? Elle n'a que dix-neuf ans mais elle sait observer, elle sait dissimuler et elle sait quoi faire en toutes situation. La preuve, sans même parler avec sa mère, elle savait que celle-ci était en pourparler avec le Laird d'un des plus vieux et des plus riches clans des Highlands. Sans oublier le mariage de Sybil avec le Comte. On peut dire que le vieux renard a bien calculé son coup. Cependant, Moira se rappelle de la réaction de cette dernière.

Ce jour-là, Moira était avec sa mère et à la suite de cette nouvelle, elle a pu discuter loin des oreilles indiscrètes avec la concernée. Elles n'ont pas évoquée grand chose mais cette discussion a permis à Moira d'en apprendre un peu plus sur Sybil. Et Moira ne pense pas qu'elle devait épouser un Comte mais bel et bien un noblion de bas étage. Mais elle ne s'arrête pas à un premier avis. Bien sûr, si elle vient effectivement à se marier avec le frère ainé de cette dernière peut-être aura-t-elle l'occasion de faire plus amples connaissances avec Sybil. Il ne faut pas oublier qu'elles sont femmes toutes les deux et qu'elles ont le même âge que deux mois près. Elles connaissent les conditions de vie d'une femme tout comme leur compétences ou capacités. Chacune exploitent les facultés féminines à leur façon. Mais Moira n'a pas encore besoin de le faire mais cela ne saura tarder. Et autant dire qu'elle est plus déterminée que jamais à parvenir à prendre les commandes du couple. Comme sa mère finalement. Après tout, elle est la seule véritable figure qu'elle a eu dans toute sa petite vie. Debout à la fenêtre de sa chambre, elle venait de l'ouvrir afin de laisser l'air entrer dans la grande pièce qui forme sa chambre.

Il est tout aussi vrai qu'elle a des femmes de chambres mais Moira est assez indépendante là-dessus et elle fait peu appelle à ces femmes de chambre, ne leur faisant pas confiance. Loin de là. Reproduire le schéma de l'évènement ayant eu lieu sur les Terres MacDonald ? Ah ça, il en est hors de question. Bien qu'elle rit de cet événement auprès de sa famille et de ses proches, elle sait très bien ce qui attend l'ainée des Fraser qu'elle soutient en même temps que sa mère. Telle mère, telle fille n'est ce pas ? Mais au fond d'elle, Moira n’aurait jamais eu l'idée saugrenue de frapper de fond de cette façon. Il y a tout de même bien plus subtile que ça. Sur son coup, Georgina a bien merdé mais ce n'est pas pour déplaire à Moira qui se dit qu'elle pourra se servir de ça pour influencer ce cher Simon Junior. Tout le monde sait que le clan Fraser est en train de tomber en miette petit à petit. Elle sourit en y pensant. Mais elle ne s'inquiète pas plus que cela. Elle fait confiance à sa mère pour ça. Elle a toujours eu ce qu'elle voulait... Même encore aujourd'hui et elle sait que cela ne changera probablement pas. Ce n'est peut-être pas pour rien si John la craint et si Francis l'adore tout autant. Voir les hommes tremblés, voilà ce qu'elle aime. Se rendre indispensable, être celle qui a tout l'attention, c'est un peu ce que cherche à faire la fille unique du clan Farquharson. Elle veut être l'image de sa mère...

Arrivant à la chapelle, elle porte son chapelet dans ses mains et elle s'agenouille devant la statue du christ et de la sainte Marie, sa mère. Elle ferme les yeux et elle prie en murmurant des paroles en latin, puisqu'il s'agit de la langue officielle du catholicisme. Moira est une fervente catholique et pratiquante comme tout le reste de sa famille. Elle ferme donc les yeux en priant et continuant sa prière en latin. Après tout, elle a été élevée dans les traditions catholiques et cela ne lui a jamais porté préjudice. Après sa prière quotidienne, Moira retourne dans sa chambre afin de reposer sa bible prêt de son lit. Il ne se passe pas une soirée sans qu'elle ne lise un petit extrait. Elle garde son sourire avant de quitter finalement sa chambre. Elle ne savait pas encore ce qu'elle allait faire de sa journée mais elle ne resteras pas la journée à se demander ce qu'elle va faire. Ce n'est pas son genre.  Et elle a plein d'activité de son choix : chasse, lecture, tir, entraînement à la dague etc... Elle a l'embarras du choix. Mais pour le moment, elle avance dans le château en réfléchissant. Moira aime réfléchir comparé à son frère ainé.

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



♛ Arrivé(e) en Ecosse le : 10/03/2017
♛ Messages : 196
♛ Crédits : Lady Farquharson
♛ Personnages principaux :
« Fide et Fortitudine »





MessageSujet: Re: My futur is in your hands | Fiona   Ven 3 Nov - 17:23

Les premiers jours du mois de novembre montraient le bout de leur nez. Fiona n’était pas spécialement friande de ces mois froids et neigeux. Surtout lorsqu’il se mettait à neiger ou pleuvoir. Elle préférait et de loin les jours ensoleillés d’hiver ou d’été qui l’empêchaient de se renfermer sur elle-même dans ses souvenirs. Et ce mois-ci risquait ‘être encore plus compliqué que les autres années. Depuis le désastre de la fête chez les MacDonald, Fiona Farquharson ne décolérait pas. Elle avait certes parlé à Magnus. Elle lui avait raconté l’histoire de sa mère comme s’il s’agissait d’une vieille histoire de famille. Cela importait peu en réalité. Elle avait juste voulu faire comprendre à Magnus pourquoi elle ne pouvait le voir comme ses fils. Lui le résultat d’une trahison pire que trahir la cause.

Mais une bonne chose avait été conclue ce jour-là. Elle avait soufflé à l’oreille du vieux renard l’idée qu’elle espérait bien le voir bientôt à Invercault, même si sa fille était incriminée pour le meurtre de cette pauvre inconsciente. Fiona était ravie à l’idée de revoir le vieux renard. Et pour cause, elle avait réussi à lui faire comprendre, tout en subtilité, qu’elle ne serait pas contre une alliance durable entre les Farquharson et les Fraser de Lovat. Et pour sceller cette nouvelle alliance quoi de mieux qu’un somptueux mariage. Et pas n’importe lequel, Fiona avait imaginé les fiançailles de sa chère fille, sa princesse adorée, Moira et de l’héritier des Fraser, Simon Jr. Alors certes le gamin était plus jeune que sa propre fille, mais Fiona voyait là un avantage certain. Moira pourrait amener son fiancé et futur époux là où bon lui semblerait à condition qu’elle soit tout aussi subtile et minutieuse et patiente que sa mère. Mais pour cela, Fiona avait tout confiance en sa princesse. Elles étaient faites du même bois, Moira savait comprendre sa mère et ce n’était pas pour rien.

Fiona brossa ses longs cheveux et regarda par la fenêtre le temps qu’il faisait. Elle les coiffa en une coiffure dont elle avait le secret et ressortit la lettre du vieux renard pour la lire encore une fois devant les flammes qui dansaient dans sa cheminée. Le temps lui semblait froid, si froid, aussi froid qu’on se âme. Pourtant aujourd’hui était un grand jour. Elle devait parler à sa fille, lui dire de vive voix ce qu’elle avait prévenu pour elle, pour son avenir. Moira ne serait pas déçue et si la Lionne des Highlands avait vu juste, elle ne serait pas surprise non plus. Moira connaissait trop bien sa mère pour ne pas lire dans son regard tout ce qu’elle pensait. Mais cela n’avait jamais dérangé Lady Farquharson, bien au contraire. Cette faculté qu’avait sa fille unique l’arrangeait bien en réalité. Fiona pouvait ainsi lui faire passer des messages sans avoir besoin de prononcer le moindre mot. Un avantage dont elle ne se priverait jamais. La mère quitta sa chambre et se dirigea vers celle de sa fille. Elle la savait sans aucun doute revenue de la prière à cette heure-là. Si Fiona avait cessé d’aller régulièrement à la chapelle préférant la solitude de sa chambre pour prier la vierge mère de dieu depuis le décès de son époux, elle avait toujours fait en sorte d’inculquer à ses enfants l’amour de dieu. La lionne ne saurait tolérer que l’un de ses enfants ne soit pas un fervent catholique et pratiquant. Et par bonheur pour elle et Francis, son éducation semblait avoir porté ses fruits. Elle croisa finalement sa fille dans les couloirs d’Invercault. « Ah Moira, vous êtes là. Où allez-vous donc ? J’ai à vous parler mon enfant. » fit d’une voix douce Lady Farquharson en prenant le bras de sa fille adorée. « Cela concerne votre avenir ma fille et il est désormais précieux de vous mettre dans la confidence. » poursuivit la mère toujours très attentive aux moindres réactions de petite princesse. Alors sans même lui laisser le choix, elle la ramena dans sa chambre et observa les vêtements qui s’y trouvaient. « Mettez quelque chose de chaud et retrouvez-moi dehors. Par ce froid nous ne devrions point être déranger. » lâcha malicieuse les plus âgée des deux femmes du clan Farquharson. Puis Lady Fiona quitta la pièce et retourna dans ses propres appartements pour passer un lourd manteau orné de fourrures. Puis elle quitta l’intérieur chaud de la demeure pour déambuler dans les parterres en attendant qu’elle ne revienne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
My futur is in your hands | Fiona
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FLOWER OF SCOTLAND ♔ :: Les Highlands :: The North :: ♛ Les Clans du Nord :: ♛ Terres Farquharson-
Sauter vers: