AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Between Howard in the Lands of Leslie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage



♛ Arrivé(e) en Ecosse le : 24/01/2017
♛ Messages : 241
♛ Chardons en poche : 508
♛ Mon allégeance va à : la couronne anglaise évidemment, à mon époux


MessageSujet: Between Howard in the Lands of Leslie   Jeu 16 Fév - 20:18

L’hiver était arrivé sur les terres Ecossaises. Hannah n’était là que depuis avril et elle commençait à s’habituer doucement à sa nouvelle vie. John y était pour beaucoup. Son époux prenait à cœur son rôle et la famille semblait plus que ravie de le voir enfin marié. Hannah en rigolait dans l’intimité de certains soirs. Elle était bien plus jeune que lui et prenait malgré tout son rôle d’épouse très au sérieux. Mais la faiseuse d’ange n’était pas femme à enfanter à tout bout de champ. Elle en avait connu des femmes qui réclamaient ses services en Angleterre. Et même si cette activité était dangereuse, elle ne comptait l’abandonner ainsi. Parfois, elle se demandait ce qu’était devenue Constance. Elle était sûrement en prison ou pire, morte, exécutée. Mais ce qui était sûr, c’était que sa mentor ne l’avait pas dénoncée. Alors Hannah priait, elle priait beaucoup, pour elle, pour les autres aussi qui prenaient ce risque et pour toutes ces femmes qui acceptaient leur aide. Parce qu’aucune intervention n’était anodine et quelque fois, la mère n’y survivait pas. Alors Hannah priait pour leurs âmes, pour que leur époux n’en sache jamais rien.

Hannah s’occupait à faire une broderie lorsqu’une servante vint la déranger. La femme s’approcha et lui souffla quelques mots à l’oreille. « Impossible » lâcha Lady Leslie. Elle regarda la femme, droit dans les yeux cherchant un quelconque indice qui lui signifierait que tout ceci n’était que sottise. Mais rien, elle n’y trouva strictement rien. Hannah se leva précipitamment et laissa tomber au sol sa broderie inachevée. Le tissu de sa robe suivait chacun de ses pas dans les couloirs qu’elle traversait. Elle sortit de la demeure des Leslie et la brune s’arrêta nette une fois à l’extérieure. Là, devant elle, se tenait Millicent Howard, sa cousine. Elle avait sensiblement le même âge que son jeune frère et bien que cousines, elles se considéraient davantage comme des sœurs. Un instant, Hannah eut envie de s’en retourner à l’intérieure pour laisser son époux gérer la situation. Et puis finalement, elle offrit un magnifique sourire à l’adolescente qu’elle était. « Lady Millicent Howard, ravie de voir ici. Je suis navrée mais je ne vous attendais pas aussi… tôt. » fit la jeune femme en s’approchant de sa cousine pour la prendre dans ses bras.  « Décision parentale, je suis au courant. Malgré tout, je n’ai guère eu droit à toutes les explications. Il faudra que vous me donniez tous les détails cousine. » ajouta Hannah en la relâchant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité






MessageSujet: Re: Between Howard in the Lands of Leslie   Mer 1 Mar - 17:02



Un doux matin de printemps...




Aujourd’hui était un grand jour. Millicent quittait ses parents, le domaine familial, les terres familiales ainsi que tout ce qu’elle avait toujours connu depuis sa naissance pour rejoindre les terres écossaises. En effet, après décision commune de ses parents, ces derniers n’avaient trouvé comme autre solution désespérée que celle-ci pour faire entendre raison leur dernier enfant. Ils avaient prévenus son futur hôte et dès qu’ils avaient eu la réponse de ce dernier, peu de jours après suffirent pour préparer le voyage. Millie allait séjourner chez sa cousine Hannah Howard qui vivait depuis quelques mois chez son époux, le Laird du clan Leslie. Hannah était le meilleur choix, puisque les nouvelles concernant la grande-sœur de Millie, Amélia, étaient peu fréquentes voir presque inexistantes. Puis Millicent n’avait pas vraiment put connaître et construire une relation avec cette dernière, donc lui faire une requête aurait été mal venue.

Du coup, voilà comment Millicent se retrouva dans une calèche en destination des terres Leslie. Le voyage fut rocailleux et pas très confortable, mais tout se déroula sans encombre et au plus grand bonheur des yeux de Millicent, la jeune fille ne manqua pas une miette des paysages qu’offraient les Lowlands. Malgré la fatigue du long trajet, Millie sortie de la calèche toute joyeuse et avec encore pas mal d’énergie. Ah, la jeunesse ! Infatigable. Elle fut enchantée de retrouver Hannah et n’hésita pas à la serrer dans ses bras lorsque sa cousine la prit dans ses bras.

« Pas si tôt ? Sommes-nous trop en avance ? »

Millicent n’avait pas vraiment conscience du temps passé et ses parents ne lui avaient jamais donné de dates précises. Elle avait juste bel et bien eu la confirmation qu’ils avaient discutée avec Hannah, qu’elle était d’accord et que tout était en place. Ses parents s’étaient donc occupé de l’organisation du départ de leur fille, cette dernière ne préparant que ses affaires à emmener. Son insouciance la frappa à cet instant, mais ne la perturba pas plus que ça, se concentra sur les derniers mots d’Hannah.

« Je vais tout vous raconter, du moins ce qu’ils m’ont donné comme explication, mais je ne regrette pas leur décision, cousine. Je suis très contente de vous revoir. »

Laissant ses bagages aux bons soins des domestiques qui refusèrent une quelconque aide de sa part, Millicent suivis Hannah, sans pouvoir s’empêcher de regarder partout autour d’elle, comme si elle craignait de manquer un seul détail alors qu’elle aurait tout le loisir de visiter les extérieurs, l’intérieur ainsi que les alentours du domaine dans les prochains jours et mois à venir. Avant toute explication et alors qu’elles pénétraient à l’intérieur du château, Millicent remercia, comme il se devait et avec un peu plus de chaleur que nécessaire, Hannah pour son accueil et son hospitalité.

« Votre époux est absent ? J'aimerai également le remercier. » Puis vérifiant qu’elles étaient bien seule, Millie esquissa un malicieux sourire enfantin et murmura quelques mots complices à Hannah. « Tout se passe bien entre vous ? Vous êtes heureuse ici et de ce mariage, Hannah ? »

Elles ne s’étaient pas vus ni discutés ensemble depuis ce grand jour et Millie avait trépignait d’impatience de savoir comment ça allait. Aussi avec une pointe d’inquiétude également si elle pensait à Amélia pour qui les choses ne s’étaient pas vraiment bien passées.

Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas



♛ Arrivé(e) en Ecosse le : 24/01/2017
♛ Messages : 241
♛ Chardons en poche : 508
♛ Mon allégeance va à : la couronne anglaise évidemment, à mon époux


MessageSujet: Re: Between Howard in the Lands of Leslie   Mar 7 Mar - 21:59

« En avance, un peu, mais cela n’a pas grand importance. Et puis cela témoigne juste du fait que votre voyage s’est déroulé au mieux. J’en suis fort aise. » répondit Hannah en souriant à sa jeune cousine. Lady Leslie était très heureuse de recevoir sa cousine sur ses nouvelles terres. Et un fin sourire se dessina sur son visage lorsque Millicent lui dit qu’elle allait accéder à sa demande concernant les détails qu’elle connaissait sur cette affaire.

Hannah, comme toute bonne hôtesse, fit entrer sa cousine dans la demeure des Leslie. Elle s’amusa de la voir ainsi tout passer au peigne fin. « Craignez-vous qu’un décor ne disparaisse ? » demanda en rigolant Hannah à Millicent. Elle était curieuse de connaitre sa réponse. D’un pas sûr, elle la conduisit dans un petit salon où déjà on avait préparé et disposer, un peu à la hâte des petits gâteaux. Hannah désigna un divan à sa cousine et alla s’asseoir dans des fauteuils. Puis elle proposa un gâteau à cette dernière alors qu’elle lui demandait si son époux était absent. Hannah soupira légèrement. Elle adorait John c’était un fait connu de tous ici, sur les terres Leslie. Mais le fait qu’il fasse parti de l’armée de sa Majesté lui donnait encore des frissons dans le dos. « Oui, il s’est absenté. Mais il ne devrait plus trop tardé… normalement. » répondit d’une petite voix lady Leslie. Bien sûr qu’elle lui faisait confiance. Mais elle ne pouvait s’empêcher de penser au pire. Les partisans du roi George n’étaient pas toujours bien vu par les autres écossais et Hannah l’avait bien vite appris. Une servante apporta quelques boissons et puis repartit aussi discrètement qu’elle était venue. Millicent en profita alors pour lui demander si son mariage se passait bien, si elle était heureuse ici. Hannah finit sa bouchée et commença à réfléchir. Les questions n’étaient pas surprenantes venant de sa part, mais Lady Leslie, née Howward ne savait pas vraiment comment y répondre. Elle ne s’était jamais réellement posée la question. Cela devait sûrement signifier que dans le fond, oui elle était heureuse ici. Mais il y avait comme un petit quelque chose qui l’empêchait d’être aussi direct dans sa réponse.

« Millie, oui tout se passe très bien ici, rassurez-vous ma chère cousine. Mon époux n’est pas toujours très présent, mais il est aimant et cela suffit à mon bonheur. » c’était un peu faux en réalité. Elle aimerait le voir plus, lui parler plus aussi. Et elle désespérait de lui offrir un jour un héritier. Parfois, elle allait prier dieu. Elle allait lui confier ses doutes, ses choix aussi. Était-ce sa punition qu’elle n’enfante toujours pas ? Punition qu’il lui infligeait pour le métier qu’elle faisait en Angleterre et dont elle était toujours coupable ici ? Pourtant elle y croyait à sa cause, la sienne, celle des femmes qui se retrouvaient grosses sans le souhaiter du plus profond de leur être. Elle avait vu leur souffrance et leur peine. Elle l’avait vu dans les yeux de sa sœur. C’était insupportable, tant de douleur, insupportable. Alors devait-elle se résigner à ne jamais donner la vie ? Elle ne savait pas. Elle n’avait pas la réponse. Mais elle était certaine d’une chose, jamais, ô grand jamais John serait au courant de tout ceci. « Craignez-vous que mon mariage ressemble à celui de votre sœur ? » demanda la jeune femme. Elle avait bien évidemment eu connaissance de la situation pour Amélia. Elle l’avait fortement déploré. Elle avait ardemment prié pour que cela ne soit pas son cas.

« Mais dites-moi Millie, n’hésitez pas à me dire si vous voulez un jour retourner en Angleterre. Je souhaite que vous vous sentiez chez vous ici et assez libre pour me dire si vous ne vous plaisez pas. Sommes-nous bien d’accord ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité






MessageSujet: Re: Between Howard in the Lands of Leslie   Jeu 9 Mar - 16:38



Un doux matin de printemps...




Millicent était peut-être jeune, mais pas aveugle. Elle nota bien la petite voix de sa cousine lorsque cette dernière l’informa sur son mari. Hannah semblait un peu inquiète et cela concernait son époux, elle s’en souciait donc. Elle y était déjà attachée, ce qui fut suffisant pour rassurer la jeune fille à ce sujet. Sa cousine ne pouvait pas s’attacher à une personne qui la traiterait mal ou du moins elle ne réussirait pas à faire aussi bien semblant. Et puis il avait bien accepté sa venue, donc ça ne pouvait définitivement pas être quelqu’un de méchant ! Millicent espérait bien faire sa propre opinion et rencontrait l’heureux époux de celle qu’elle considérait comme une sœur, mais se sera pour une prochaine fois. Les petites inquiétudes définitivement envolées grâce aux paroles d’Hannah, Millie se permis de reprendre un gâteau, les trouvant délicieux, surtout après un long voyage.

« Je le remercierai à son retour alors. Le principal c’est que vous vous sentez bien et que vous vous entendiez bien. Je suis sincèrement heureuse de l’apprendre. »

Millicent ne soupçonna pas un seul instant les secrètes inquiétudes de sa cousine. Probablement à cause de son jeune âge, même si elle était déjà en âge de se marier, Millie était loin d’être dans cet état d’esprit et encore moins à avoir toutes les obligations qui venaient avec le mariage. Et au dam de ses parents, Millicent était une adolescente ayant soif d’aventure, de liberté, d’émerveillement et de découvertes. Ce fut donc avec un grand sourire et optimisme qu’elle répondit à Hannah.

« Le peu que je viens de voir me conforte dans l’idée que je n’en aurais pas envie de si tôt, tant que ma présence n’est point un fardeau pour vous ou votre époux. Si cela s’avérerait être le cas un jour, j’aimerais que vous me le disiez également. »

Millicent ne pouvait et ne comptait pas rester toute sa vie chez les Leslie, bien entendu. Elle en avait parfaitement conscience. Elle était juste dans la période de la vie d’une jeune fille qui devient une femme et cette phase n’est pas forcément toujours simple à traverser, surtout lorsqu’on n’est pas en phase avec ce que l’on attend de soi et qu’on se cherche encore. Cela se ferra doucement. Puis, au fond, quelque chose lui disait que lorsqu’elle partirait, ce ne sera pas pour retourner faire sa vie en tant qu’une lady anglaise vivant à Londres, mais peut-être bel et bien sur les terres écossaises. M’enfin, ce n’était qu’un pressentiment. On ne pouvait pas savoir de quoi son avenir sera fait.

« Pour une fois je suis d’accord sur le choix de mes parents. Ils ont très bien fait de m’envoyer en Ecosse, même si nous n’avons pas les mêmes espoirs et aspirations. Mais si cela arrive, je ne manquerai pas de venir vous en parler. Je vous le promets. »

Hannah lui avait également parlé de sa sœur. D’une possible peur qui avait fait naître cette question posée à sa cousine et elle avait vu juste.

« Pour ce qui est d’Amélia… Oui, un peu je l’avoue. Même si j’ignore comment cela c’est passé pour elle, les seuls échos que j’en ai eu et le fait qu’elle ne nous donne plus de nouvelles et ne répond plus à nos missives depuis des années ne présagent rien de bon… Ou peut-être que si après tout. Peut-être qu’elle est finalement heureuse dans cette nouvelle vie, mais garde rancune envers nos parents… »

Le mariage d’Amélia s’était effectivement mal passé, du moins l’annonce en tout cas. Ce qui en était advenue de son aînée les années suivantes, toute la famille l’ignorait et personne n’était allé la visiter. Peut-être serait-ce possible désormais puisqu’elle était en terre écossaise ? Comment sa venue serait-elle prise ? Sa sœur accepterait-elle un tant soit peu de la voir après tant d’années ? Encore fallait-il que cette dernière accepte de lire ses lettres. Peut-être que le faisait, mais qu’elle n’y répondait pas… Pourquoi ? Millicent l’ignorait, comme elle ignorait toutes les réponses aux questions qu’elle se posait depuis longtemps, mais Hannah savait-elle quelque chose ?

« L’avez-vous croisé depuis votre venue en Ecosse ? »

Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas



♛ Arrivé(e) en Ecosse le : 24/01/2017
♛ Messages : 241
♛ Chardons en poche : 508
♛ Mon allégeance va à : la couronne anglaise évidemment, à mon époux


MessageSujet: Re: Between Howard in the Lands of Leslie   Dim 19 Mar - 23:50

« Merci Millie. » avait simplement répondu Hannah Howard aux paroles de sa chère cousine. Un sourire s’était étirée sur ses lèvres en guise d’affection. Et puis Millicent li avait confirmé ce qu’elle pensait déjà. La jeune fille se sentait bien ici, en Écosse. Cela ne choquait pas l’Anglaise. Sa cousine avait toujours été un peu…sauvage comme disaient certains. C’était ce que faisait son charme. Les anglaises étaient parfois un peu trop précieuses et prenaient pas le temps de voir la beauté qui s’étendait juste à leur pied à travers un court d’eau ou une prairie. Hannah avait été un peu comme ça, elle aussi. Elle aimait les mondanités et autres fêtes typiquement anglaises. Elle aimait le raffinement des robes londoniennes. Mais elle avait aussi appris la dure réalité de la vie et que cette dernière était parfois bien cruelle.

Hannah soupira. Millicent ne la dérangerait jamais, c’était un fait. Mais pour son époux, bien qu’elle pensât avoir la réponse, elle ne pouvait se montrer aussi catégorique. Mais il y avait de grande chance pour que John ne trouve jamais rien à redire au sujet de sa cousine. Elle s’en portait garante et ferait tout pour que tout se passe pour le mieux. Elle était heureuse de voir ainsi un peu de sa grande famille réunie sur les terres du clan Leslie, son clan dorénavant. Hannah prit un gâteau et la conversation dévia lentement vers Amélia Howard, épouse Keith. Les keith, un clan de Lowlanders, eux aussi. Amélia, la sœur de Millicent, une sœur qu’elle avait pas conne, bien trop jeune pour cela. Hannah, elle avait été témoin de son mariage. Elle avait cru la jeune femme heureuse au départ, et puis tout c’était brisé. Elle n’avait jamais trop su pourquoi. Du jour au lendemain, la Howard avait cessé de répondre aux missives. Amélia avait pourtant le même âge que Hannah mais même ses missives restaient silencieuses. Et en même temps, elle pouvait comprendre que ce ne serait pas maintenant que sa cousine viendrait lui parler. Les Keith étaient encore de ceux qui souhaitait voir revenir le « veux roi » sur le trône écossais. Alors que son époux à elle, était dans l’armée du roi.

« Ne vous inquiétez donc pas. Je doute qu’il y ait un jour un quelconque problème. Quant à votre sœur… » Hannah soupira à nouveau. Elle ne savait que dire. Non pas parce qu’elle ne voulait pas dire de bêtises ou autres, mais bien parce qu’elle n’avait au fond, rien à dire au sujet d’Amélia. Ou du moins rien de nouveau que la jeune fille ne sache déjà. Mais elle voulait rassurer Millicent. Son mariage n’était pas celui de sa sœur. Hannah l’avait bien vécue ce qui n’était pas toujours le cas. Il n’y avait qu’à voir celui de son amie d’enfance Elizabeth Brandon.

« Je vous rassure. Le mien se passe à merveille. J’ai ouïe dire que l’annonce n’avait pas été des plus délicates. Peut-être que votre sœur à tout simplement mal débuté ce mariage. Cela est fort dommage. Les premiers insistant sont souvent décisifs pour la suite. » Hannah bu une gorgée de thé et reprit. « Mais pour ce qui est de l’avoir revue depuis mon propre mariage…je dois avouer que non. Et pour tout vous dire, je ne sais si cela est des plus appropriés au vu de nos clans respectifs… » finit par dire Hannah tout en laissant en suspend la fin de sa phrase. Tout était une question de politique entre les clans écossais. « Mais vous, vous aurez peut-être l’occasion de la voir. Vous êtes proche d’elle maintenant. » ajouta en souriant Hannah. Oui si Amélia refusait de répondre à Hannah, cela ne serait peut-être pas ainsi avec sa petite sœur Millicent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité






MessageSujet: Re: Between Howard in the Lands of Leslie   Mer 5 Avr - 17:33



Un doux matin de printemps...




Les clans. Bien sûr. Millicent avait oublié ce détail. Tous les clans écossais ne s’entendaient pas bien entre eux et certains avaient la rancœur dure. Cependant, tous les clans ne devaient-ils pas se voir au courant de l’année ? Elle allait devoir dissiper ce doute et combler cette lacune concernant les différents au plus vite, pensa-t-elle en dégustant une nouvelle gorgée de thé. Hannah lui assura qu’elle aurait probablement plus de chance désormais de voir Amélia grâce à la proximité acquise. C’était un avantage oui, mais Millie pressentait que ça n’allait pour autant pas l’aider à voir et à discuter avec sa grande-sœur. Comment y arrivait si déjà elle ne répondait jamais à ses lettres ? Millie n’avait pas la moindre certitude qu’elle les lisait... M’enfin, elle ne pouvait pas s’abattre à cause de ça. Son assiduité à faire ce qui lui plaisait l’avait mené jusqu’ici, ce n’était pas le moment de lâcher l’affaire. Dès qu’elle serait installée, qu’elle aura fait connaissance avec le Laird Leslie, le remercier et qu’elle aurait un peu de temps pour elle, Millie rédigerait une missive à sa sœur lui expliquant tous les derniers événements. D’ailleurs, elle devait donner de plus amples explications à Hannah.

« Espérons que cela soit suffisant, oui. » Millicent déposa sa tasse de thé et se tourna vers sa cousine. « Mais parlons plutôt du présent. J’ignore comment mes parents vous ont présenté leur idée. Pour ma part, par le biais de ce séjour, ils espèrent me faire entendre raison par la peur –se sont là les termes exactes de père- pour que je prenne mes responsabilités et devienne une femme respectable et digne de la famille. Ils ne m’ont pas parlé d’épousailles, mais je suis persuadée qu’une des raisons pour tout ceci, c’est qu’ils envisagent de me marier aussi jeune, voir plus jeune qu’Amélia. Et selon mère, je suis bien trop intrépide et curieuse pour Londres. »

Voilà en résumé les principales raisons de ce changement. Envoyer leur deuxième fille sur des terres où les sauvages étaient encore nombreux pour lui faire peur et ainsi refréner ses ardeurs et ses rêveries. C’était plutôt mal partie, mais les parents de Millicent n’avaient jamais pris la peine de connaître leurs filles, encore moins lorsque l’une d’entre elle préférait se perdre dans la forêt longeant leur manoir de campagne plutôt que de renouveler sa garde-robe dans les dernières boutiques à la mode de Londres ou en commandant les robes de Paris. Ça désespérée profondément sa mère, mais que pouvait-elle y faire ? Millicent était têtue et refusait d’être et de devenir quelqu’un qui ne lui conviendrait pas, mais elle était bien consciente que les responsabilités futures finiraient par l’assagir un jour ou l’autre. Elle devra l’accepter.

Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas



♛ Arrivé(e) en Ecosse le : 24/01/2017
♛ Messages : 241
♛ Chardons en poche : 508
♛ Mon allégeance va à : la couronne anglaise évidemment, à mon époux


MessageSujet: Re: Between Howard in the Lands of Leslie   Lun 17 Avr - 13:00

Hannah souriait à sa cousine. Elle était vraiment heureuse de l’avoir avec elle, ici, dans la demeure des Leslie. Mais elle attendait surtout les explications de sa cousine. Millicent déposa sa tasse sur la petite table. Elle acquiesça les dires d’Hannah, espérant sûrement que son aînée ait raison. Et puis Millie reprit la parole. Elle commença à donner des explications sur comment Millicent s’était retrouvée ici, à venir chez les Leslie. Hannah Leslie écouta sa cousine avec attention. D’après les dires de sa cousine, son once espérait bien que Millicent entende raison. Qu’elle soit moins sauvage, plus sage, qu’elle se comporte davantage comme une bonne Lady anglaise sans aucun doute. Hannah sourit à ces mots. L’envoyer ici n’y changerait rien, elle en était persuadée. Millicent avait son petit caractère et cela n’était pas forcément une mauvaise chose. Hannah rigola alors franchement. Marier Millicent, voilà une drôle d’idée et surtout assez stupide, surtout pour l’âge qu’elle avait. « Vous êtes encore bien jeune. Cela serait regrettable. Mais si votre père en a décidé ainsi, il sera difficile de le faire changer d’avis. Malgré tout, c’est une bonne chose que vous soyez maintenant sur nos terres, ma chère cousine. » répondit Hannah en lui faisant un clin d’œil. Millicent sur ses terres, elle en était responsable. Et tant qu’elle serait là, Hannah aurait un peu son mot à dire dans cette histoire. Lady Leslie but une nouvelle gorgée du thé et reprit en souriant.

« Si vous le désirez, je pourrai écrire à votre père. Je peux l’inciter à vous laisser ici encore pour un an. » fit la jeune femme en souriant. « Et qui sait, vous trouverez peut-être un homme charmant ici ? Votre curiosité et votre fougue sont des atouts ma chère. Nous avons toutes nos forces et ce sont les vôtres. » reprit la jolie brune. Oui Hannah y croyait. Millicent pouvait rencontrer quelqu’un de bien, ici en Écosse. Elle pouvait aussi retourner en Angleterre forte de toutes ces nouvelles expériences. Puis Hannah se leva et se dirigea vers la fenêtre. « Que diriez-vous que je vous fasse visiter notre demeure ma chère cousine ? » demanda Hannah en se retournant vers Millicent. « Vous verrez, nos terres sont merveilleuses. Et puis vous allez y vivre un moment maintenant. » reprit la jeune femme sourire aux lèvres avant de se saisir des mains de sa cousine. Elle leva Millicent, l’invitant à poser sa tasse.

« Aller, venez, suivez-moi. » continua la jeune femme. Puis elle se tourna vers sa cousine. « Dites-moi, par où voudriez-vous commencer cette visite, Millie. Et que voudriez-vous faire ensuite ? Une promenade, visiter les alentours ? » poursuivit-elle en souriant. Hannah Howard Leslie était pleine de ressource et était prête à beaucoup pour que sa chère cousine se sente bien ici. Après tout, Hannah savait que l’arrivée en Écosse pouvait être difficile. Même si sa nouvelle terre d’accueil était magnifique et chaleureuse lorsque l’on prenait la peine de la comprendre. Il n’en restait pas moins que cela pouvait être un dépaysement certain pour une jeune fille de l’âge de sa cousine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Between Howard in the Lands of Leslie   

Revenir en haut Aller en bas
 
Between Howard in the Lands of Leslie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» James Newton-Howard
» [Éditions 10/18] Bons baisers de Cora Sledge de Leslie Larson
» [Roughan, Howard] Un mensonge presque parfait
» [Fast, Howard] Sylvia
» Leslie Plée - Moi vivant, vous n'aurez jamais de pauses

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FLOWER OF SCOTLAND ♔ :: Un monde de l'esprit :: Flash Back-
Sauter vers: